Tentative d’attentat aux Champs Elysées

Tentative d’attentat aux Champs Elysées

Dans l’apres-midi de hier, lundi 19 juin, Paris a été encore sous attaque, un véhicule a percuté un fourgon d’escadron de la gendarmerie à hauteur du 16 avenue des Champs-Elysées.

La commissaire divisionnaire et porte-parole de la préfecture de police, Johanna Primevert, lors d’un point presse sur place a déclaré « Vers 15h40, une Renault Mégane a doublé par la droite et percuté le véhicule de tête d’un escadron de gendarmerie ».

« Il s’agit vraisemblablement d’une démarche volontaire », a confirmé à sa suite le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Son chauffeur est mort après la collision et, comme annoncé par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, à bord de la voiture se trouvaient « un certain nombre d’armes, dont des explosifs permettant de pouvoir la faire sauter ».

En raison du mode opératoire, des cibles et du lieu très symbolique de l’attaque, la piste terroriste a été très vite privilégiée. Alors que la piste de l’acte volontaire est privilégiée, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête. Les enquêteurs se demandent si le suspect n’a pas voulu commettre une action kamikaze.

Le papiers d’identité retrouvé parle d’un Français de 31 ans fiché S depuis 2015 pour ses liens avec la mouvance radicale. Des comparaisons génétiques et digitales sont en cours pour vérifier qu’il s’agit bien de cet individu.

La gendarmerie précise que l’incident n’avait fait aucun blessé « parmi les forces de l’ordre et le public ».

Source 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

ETES-VOUS UN LECTEUR?

ETES-VOUS UNE SOCIETE’?

diventa-partner

X