Un plongeon dans le passé, sur les traces de l’histoire des ambulances. Vieux modèles à  l’aube de la modernité

Un plongeon dans le passé, sur les traces de l’histoire des ambulances. Vieux modèles à  l’aube de la modernité

Les « ambulancias » apparaissent pour la première fois pour des exigences militaires en Espagne, autour di XV siècle. Il s’agit alors des premières formations sanitaires qui suivent les combattants.

Jusqu’au XVIII siècle, elles évoluent grâce à la contribution de figures comme Dominique Jean Larrey (1766-1842), le chirurgien qui conçut le premier véhicule de transport des blessés, réalisé selon des critères de construction qui prévoyaient un système d’amortisseurs et des conditions hygiéniques garanties par le changement de l’air.

En Italie, en 1831, avec la création des Corps Sanitaires du Règne de Sardaigne, le terme « ambulance » indique aussi bien les formations militaires qui en font partie que les chars pour les blessés.

Le véritable tournant advient au XX siècle, vers le milieu des années 60.
Une fois compris le lien entre la mort des patients et les carences structurelles extrahospitalières et des services d’urgence, grâce à la poussée du gouvernement fédéral américain, une nouvelle ère commence pour le secourisme. C’est le début d’une révolution qui nous conduit à ces dernières décennies.

Les ambulances cessent d’être de simples moyens de transport du patient vers l’hôpital le plus proche. En effet, elles deviennent de véritables centres mobiles de réanimation ; le personnel se spécialise et commence à pratiquer sur place les gestes de premiers secours.

Suivant les types de production de l’époque, en Italie, dans les années 60, les fourgons constituent la base de la majeure partie des ambulances.

Le Fiat 1100 T était sans doute le plus répandu. Ensuite venaient l’Alfa Romeo avec son fameux Romeo très utilisé par l’armée et par les institutions publiques, caractérisé par des intérieurs simples et rudimentaires. Les ambulances sur châssis d’automobile, avec peu d’espace mais plus rapides, étaient les plus adaptées pour de longs voyages.

Le brancard était plutôt lourd et il était nécessaire de le poser sur un chariot à l’arrivée à l’hôpital.

À partir du début des années 70, le Fiat 238 se révèle une excellente ambulance qui pendant presque vingt ans démontrera une excellente capacité d’adaptation à différentes solutions. Pour cette raison, il devient très imité.

Les alternatives venaient de Volkswagen avec le premier Transporter et de l’Alfa Romeo avec le fameux F12.


Enfin, à transformer complètement le système d’aide d’urgence et de secours, ce furent surtout les nouvelles connaissances en médecine, parallèlement au développement de l’organisation du personnel. Le tout à l’enseigne de l’innovation technique des véhicules et des instruments à bord.

About The Author

Emergency Live

Emergency Live est l’unique magazine plurilingue dédié aux opérateurs des premiers secours et de gestion des urgences. Comme tel, il représente un canal privilégié pour informer de façon rapide et économique un grand nombre d’utilisateurs ciblés, pour les entreprises qui œuvrent dans ce secteur: par exemple, toutes les entreprises qui s’occupent, de différentes manières, de l’équipement des véhicules de secours. Des producteurs des véhicules aux entreprises qui s’occupent de la transformation, en passant par toutes les sociétés qui fournissent le matériel de secours et de sauvetage.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*