Extraire une personne qui souffre de l’habitacle de son vehicule

Extraire une personne qui souffre de l’habitacle de son vehicule

LE DEGAGEMENT D’UNE VICTIME DANS LE SENS LONGITUDINAL

Réaliser tous les gestes de premier secours nécessaires par l’état de la victime en fonction du bilan complet réalisé dans la phase dite « d’abordage » et préparer l’habitacle pour en faciliter la réalisation.

Un tel dégagemnet nécessite 4 équipiers lorsqu’on utilise un dispositif d’extraction de type attelle cervico-thoracique ou 5 équipiers lorsqu’on n’en utilise pas.

Le blessé, le plus souvent en situation de conducteur, doit d’abord étre éloigné du tableau de bord et du volant puis placé en position inclinée par utilisation des mécanismes d’origine du véhicule. Lorsque ces derniers sont électriques, il faut les utiliser avant la cou0ure des énergies. Cette méthode de dégagement doit étre privilégiée dans tous les cas où elle est possible.

Lorsque la planche est hissée, il faut que chaque mouvement entraîne le déplacement le plus long possibte car les temps de démarrage et d’arret sont ceux qui génèrent le plus de douleurs

Lorsque les membres inférieurs présentent des blessures graves ou multiples (fractures ouvertes, plaies avec gros délabrements…) il sera prudent de doubler l’équipier chargé de leur déplacement.

Durant cette manoeuvre on ne doit entendre que la voix de l’equipier qui commande, les autres ne devant s’exprimer qu’en cas d’imóossibilité d’exécution ou de danger.

Lorsque la victime se plaint de douleurs au niveau de la colonne vertebrale ou qu’elle est incosciente utiliser un dispositif d’extraction type attelle cervico-thoracique. Elle permet une préhestension aisée de la victime par les poignées fixées sur ses côtés et rend le maintien de la tête inutile donc libère un équipier.

Source: Vagnon – Immobilisation, relevages et brancardage

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*