Greffe de poumons: nouvelle technique médicale

Greffe de poumons: nouvelle technique médicale

Une nouvelle technique médicale pour greffer des poumons jusqu’alors jugés non transplantables

Une nouvelle technique donne de l’espoir à tous ceux qui ont besoin d’une greffe de poumons. Elle permet de remettre en état et de greffer des poumons dont la qualité était jusqu’alors jugée insuffisante. Cette technique a été mise au point à l’hôpital Foch de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, et l’étude clinique a donné de très bons résultats.

En France, 29 patients sont morts en 2013 faute de greffon disponible. Les besoins sont de 400 transplantations de poumons par an, mais entre 60 à 80 poumons seulement correspondent à tous les critères pour être greffés. Cette technique permet de changer la donne, en remettant en état des poumons qui étaient considérés comme de mauvaise qualité. « Un organe qui n’était pas transplantable au moment du prélèvement, on le rend transplantable », explique le Dr Edouard Sage, chirurgien thoracique à l’hôpital Foch de Suresnes. Les greffons sont placés sous une cloche, les sécrétions sont aspirées, et le trop plein d’eau est éliminé grâce à un liquide.

45 transplantations ont été réalisées grâce à cette technique. Les résultats sont les mêmes que ceux obtenus avec les « greffons standards », explique le médecin : « La survie à un an est identique avec plus de 90% de survie ». Mais ce reconditionnement entraîne un surcoût de 15 000 euros, qui n’est pas remboursé. La somme est aujourd’hui prise en charge par des associations de patients.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*