Les applis santé

Les applis santé

Focus sur les applis consacrées à l’éducation thérapeutique

On appelle éducation thérapeutique le mieux comprendre la maladie ou les traitements et ainsi, permettre au patient de participer aux soins.  Avec l’aide de Benoît Féger, médecin et vice-président de la Fédération des Médecins de France, on a testées et notées trois applis dediées à l’éducation thérapeutique.

1 Natom Viewer
Lien : https://goo.gl/BvGmSS
Prix : Gratuit
Système d’exploitation : iOS

Résumé : Cette appli gratuite destinée aux tablettes est une banque d’images… Des planches anatomiques visant à faciliter le dialogue entre médecin et patient, histoire d’expliquer, interroger, et finalement aider à comprendre une pathologie ou un traitement. L’appli est bien faite, le contenu est fiable et les légendes peuvent être traduites…

Benoît Féger explique que ce type de planches anatomiques est en effet un support de communication employé par les médecins. Selon lui, l’appli n’est pas indispensable car les médecins eux-mêmes en disposent, et utilisent même déjà des modèles en 3D. Mais pour le patient, c’est un support simple et clair.
2 Interactions Médicamenteuses
Lien : https://goo.gl/EFmlBe
Prix : 7,99 euros
Système d’exploitation : iOS

Résumé : l’appli est chère (entre 6 et 8 euros), mais avec un sacré contenu : elle liste les médicaments à travers le monde et quelque 200 millions d’interactions médicamenteuses potentielles, nous dit-on.

Pour notre médecin, la  question des interactions entre médicaments est essentielle parce que les patients n’indiquent pas toujours les traitements proposés par un autre médecin… Et avec les noms de médicaments génériques, on peut s’y perdre. Ce genre d’appli peut donc éveiller les consciences, alerter le patient et engager le dialogue avec le soignant.
3 Dictionnaire Médical
Lien : https://goo.gl/H2LN2X
Prix : Gratuit
Système d’exploitation : Androïd

Résumé : l’appli est gratuite et, comme son nom l’indique, il s’agit d’un dictionnaire regroupant quelque 20.000 termes de médecine, du sérum physiologique aux lymphocytes et beaucoup de sigles qui peuvent sembler barbares… Il y a du bon et du moins bon dans cette appli et cela vaut pour beaucoup de contenu santé que l’on retrouve en ligne. Le côté positif, c’est que le patient a envie de savoir et de s’investir dans la compréhension de son parcours de soins… Le moins bon, c’est qu’il se croit expert, qu’il peut parfois émettre son propre diagnostic, demander ou refuser tel examen ou tel traitement parce qu’il croit savoir. Ce genre d’appli, c’est le signe que la relation patient/médecin change…

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*