Les drones qui aident les secouristes

Les drones qui aident les secouristes

Comment les drones aident le travail des secouristes

C’est lors d’un séjour humanitaire que le médecin Abdo Shabah a constaté à quel point la communication était difficile sur le terrain. Il a eu l’idée de se servir de drones, entres autres pour cartographier le territoire à la suite d’une catastrophe.

Le médecin Abdo Shabah est spécialiste de la médecine d’urgence et collabore régulièrement avec la Croix-Rouge. « Je me suis joint à la Croix-Rouge canadienne et en 2010, j’ai fait mon premier déploiement à Haïti, après le tremblement de terre. Quand on est arrivé sur place, il fallait monter un hôpital de campagne en moins de 48 heures. Rapidement, on s’est rendu compte que, malgré toute l’aide que l’on avait, les systèmes de communication étaient très rudimentaires. On utilisait des papiers », raconte le médecin.

Sans outils de communication adéquats, difficile de coordonner le travail des secouristes, d’assurer le suivi des patients ou encore d’identifier le foyer d’une épidémie. « La communication devenait essentielle et la communication sur des éléments cartographiés encore plus. C’était un environnement que l’on ne connaissait pas. Pourtant, il faut positionner les ressources, les équipes et savoir où sont les besoins. »

Le Dr Shabah a alors l’idée de créer HumanIT 3D, une technologie qui utilise les drones pour mieux orchestrer le travail des secouristes. « Après un tsunami, après un tremblement de terre, il peut y avoir un changement au niveau de l’environnement », souligne le médecin. Des changements que « le drone permet de capter plus rapidement que l’imagerie satellite. »

Comme il faut gérer toutes les informations fournies par les drones, l’équipe du Dr Shabah a mis au point une plateforme mobile. Les cartes peuvent y être annotées. On peut y indiquer le meilleur endroit où déployer l’équipement et signaler quelles sont les régions à surveiller.

Lorsque les routes sont impraticables et que des zones deviennent inaccessibles, « les drones peuvent être utilisés pour transporter du matériel de première nécessité comme des médicaments ou des vaccins », ajoute-t-il.

L’équipe du Dr Shabah termine actuellement le développement du logiciel qui devrait être fonctionnel un peu plus tard cet été.

Voire le vidéo et lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*