Protection civile: focus sur l’unité cynotechnique

La Protection Civile dispose des agréments l’autorisant à développer l’activité de cynotechnie et de proposer aux autorités d’en disposer en cas de besoin.

Activité complémentaire aux missions de sécurité civile, la cynotechnie est strictement orientéee, à la Protection Civile, vers la recherche de personnes en décombres, disparues ou égarées, suivant des méthodes et techniques identiques à celles employées par les autres services publics d’intervention en France.

Cette activité est encadrée par la Direction Nationale des Opérations (DNO) qui est conseillée par un référent national technique. Les équipes sont issues des formations spécifiques et reconnues qui ont fait leur réputation sur un nombre important d’interventions nationales ou internationales.

Missions et technicités

La Protection Civile est aggréée pour la recherche de personnes ensevelies et la technique de recherche par questage. La recherche de personnes par pistage n’entre pas dans le cadre de l’agrément de sécurité civile. Susceptibles d’être appelés en renfort par les services de l’état (Préfet, Maire, gendarmerie, police), pour retrouver des personnes disparues, les chiens se repartissent en trois spécialités techniques différentes :

  • les chiens de piste, qui utilisent les odeurs émanant d’un objet personnel de la personne disparue et partent de sa dernière localisation connue pour en retrouver l’itinéraire.
  • les chiens de questage, qui sillonnent un périmètre et signalent, par leurs aboiements, toute personne présente. Ils sont très utiles pour retrouver rapidement et sans trop de moyens humains, des individus disparus en milieu rural.
  • les chiens de décombres et d’avalanche, qui sont en mesure de localiser les personnes ensevelies.

L’Unité Cynotechnique de la Protection Civile compte dans ses rangs :

  • 4 maître-chiens Cyno 3
  • 2 maître-chiens Cyno 2 avec chien
  • 2 vétérinaires avec rang de Cyno 2
  • 16 maître-chiens Cyno 1 validés Décombre/Questage
  • 9 maître-chiens Cyno 1 validés Piste
  • 18 maître-chiens en cours de formation
  • Une vétérinaire référente

La formation des équipes

Des formations longues et minutieuses doivent permettre au maître d’acquérir patience, persévérance, assiduité pour atteindre un niveau de professionnalisme opérationnel. Les chiens ne travaillent pas seuls mais en binôme avec leur maître, d’où l’importance que le binôme développe une belle complicité.

Une équipe cynotechnique désigne l’association homme(s)-chien(s). L’homme comme le chien sont formés par des moniteurs brevetés « sécurité civile » qui apportent leur savoir-faire et compétences de près de 30 années de pratique de terrain. Ils assurent, par leur impartialité, la mise à disposition d’équipes opérationnelles au regard de ce que peuvent attendre les autorités dans ce type de secours et recherche spécialisée.

La formation du chien commence dès l’âge de trois mois et doit être permanente, régulière et surtout à l’écoute ainsi qu’aux possibilités que peut supporter le chiot. Les binômes homme-chien doivent suivre des entraînements réguliers, obligatoires et encadrés par des moniteurs dans la spécialisation décombres/questage qui s’assurent d’une acceptation sans contraintes du chien à diverses manœuvres. Ils sont soumis, lors des entraînements, à différents problèmes et niveaux de recherche permettant de connaître la valeur opérationnelle de chaque chien en permanence. A l’entraînement comme en mission, chaque binôme est épaulé d’un équipier assistant pour veiller à sa sécurité.

Quelque soit leur spécialité, la capacité opérationnelle des chiens est évaluée en niveau « cyno » de 0 à 1 :

  • Les cyno 0 (débutants) sont autorisés à sortir en opération de recherche accompagnés d’un maître chien de niveau 1 au minimum (en plus de leur maître propre). Cet accompagnement vise à leur donner de l’assurance et des conseils pratiques le temps qu’ils constituent leur propre expérience.
  • Les cyno 1 sont plus autonomes, ils peuvent donc sortir seuls en opérations. Les niveaux cyno 0 et 1 nécessitent des entraînements réguliers (2/semaine au minimum) et s’acquièrent sur la base d’exercices d’évaluation.

Les compétences des maîtres-chiens aussi sont évaluées en « cyno » ; de 0 à 3. Le maître gravit les échelons simultanément à son compagnon.

  • Le cyno 2 est « Référent en Technique de Recherche », il suit l’entraînement des binômes et fait évoluer leur techniques.
  • Le cyno 3 est « Conseiller Technique de Recherche », il valide les compétences d’encadrement, d’animation et d’organisation des unités cynotechniques.

Source: Protection Civile

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*