SAIP: prévenir la population d’un attentat avec une application

SAIP: prévenir la population d’un attentat avec une application

SAIP : l’application pour prévenir la population d’un attentat

Ce week end on va célébrer un an de l’attentat au Bataclan, suite à quel évenement un continu état de terreur à characterisé la France qui à subi aussi des autres attentats. Suite à tous ces attentats le ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le service d’information du gouvernement, a développé une application mobile d’alerte des populations sur smartphone.
L’application s’appelle SAIP pour Système d’Alerte et d’Information des Populations. Disponible depuis le debut de l’été, cette application est gratuite et disponible sur Apple Store et Google Play. Elle permet d’être alerté, via notification sur son smartphone, en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel (accident de sécurité civile) susceptible de résulter d’un attentat. Pour recevoir des alertes dans une zone où un risque vient d’être détecté par les autorités, l’utilisateur devra accepter d’être « géolocalisé ».

L’application offre en retour la garantie qu’aucune remontée de position géographique ou d’identité d’information n’est opérée à partir du téléphone.

L’application permet également à l’utilisateur de recevoir des notifications d’alertes qui se déclencheraient dans une zone autre que celle où il se trouve. Il est ainsi possible d’enregistrer sur l’application jusqu’à huit zones géographiques différentes (codes postaux, communes) afin d’être informé en cas d’alerte dans l’une de ces zones.

Outre ces messages d’alerte, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone dans laquelle l’utilisateur se trouve. Dans un objectif de prévention, des informations d’ordre comportemental sont également disponibles sur l’application, hors alerte. Disponible en français et en anglais, l’application permet aussi à l’utilisateur de relayer sur les réseaux sociaux les alertes en cours qu’ils reçoivent pour ainsi concourir à la viralisation des messages de sécurité.

Source

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*