Samu, le médecins en gréve au travail

Samu, le médecins en gréve au travail

LA DEPECHE – Avant les médecins libéraux, les urgentistes étaient en grève hier à Cahors, Figeac, Gourdon et Saint-Céré. Une grève massivement suivie par 100 % des médecins des services d’urgence. Mais tous étaient sur le pont pour accueillir et soigner les patients.

Une grève dans un service d’urgence comme celle observée hier au Samu du centre hospitalier de Cahors est pratiquement indétectable. Consultations, interventions se sont enchaînées sur le même rythme. Les deux médecins urgentistes, le médecin régulateur et les deux internes, n’ont pas soufflé une minute : accueil des patients, auscultations, lecture des radiographies, diagnostics, etc. Une journée ordinaire à un détail près, le «médecin en grève» inscrit discrètement sur la blouse blanche.

«100 % des médecins aux urgences sont grévistes mais au travail» explique le docteur Thierry Debreux, directeur du Samu 46. Le mouvement qui s’inscrivait dans le cadre d’une action nationale a concerné Cahors donc et les Smur de Figeac, Gourdon et Saint-Céré avec des équipes médicales assignées par les directions des établissements hospitaliers.

LIRE LA SUITE…

About The Author

Emergency Live

Emergency Live est l’unique magazine plurilingue dédié aux opérateurs des premiers secours et de gestion des urgences. Comme tel, il représente un canal privilégié pour informer de façon rapide et économique un grand nombre d’utilisateurs ciblés, pour les entreprises qui œuvrent dans ce secteur: par exemple, toutes les entreprises qui s’occupent, de différentes manières, de l’équipement des véhicules de secours. Des producteurs des véhicules aux entreprises qui s’occupent de la transformation, en passant par toutes les sociétés qui fournissent le matériel de secours et de sauvetage.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*