Que faire face à la crise migratoire en méditerranée ?

Que faire face à la crise migratoire en méditerranée ?

LAMPEDUSA/OXFORD, 20 avril 2015 (IRIN) – Il ne fait aucun doute que l’augmentation estivale du nombre de traversées de la Méditerranée par les migrants à déjà commencé. Le weekend dernier, les autorités italiennes ont en effet secouru 8 500 migrants et signalé la mort de près de 400 autres.

La guerre fait rage en Syrie, en Irak et ailleurs et le chaos prend de l’ampleur en Libye, principal point de départ des migrants qui tentent de rejoindre l’Europe par voie maritime. Les organisations humanitaires alertent depuis des mois sur la nécessité d’une action urgente, faute de quoi le nombre de migrants morts en mer en 2015 dépassera le triste record de l’année dernière : 3 500 morts.

La situation est encore pire cette année, car l’aide aux bateaux de migrants en détresse a été réduite. L’opération de recherche et sauvetage de la marine italienne Mare Nostrum a été suspendue en novembre 2014, après avoir sauvé 150 000 vies. Elle n’a été remplacée par aucune opération de même capacité et portée géographique.

La Commission européenne n’a pas indiqué avoir l’intention d’intégrer une mission de recherche et sauvetage financée par l’Union européenne dans sanouvelle politique migratoire, qui devrait être rendue publique début mai.

Alors que la crise humanitaire en Méditerranée semble en passe de s’aggraver, IRIN a dressé une liste des éventuelles solutions proposées — et dans certains cas déjà appliquées — par les organisations humanitaires, les militants et le secteur privé.

Lisez la suite

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*