Épidémie de poliomyélite confirmée au Mali

Épidémie de poliomyélite confirmée au Mali

RELIEFWEB.INT –

Source: World Health Organization
Country: Guinea, Mali


Le pays est en état d’alerte après que les autorités de Bamako, la capitale et la plus grande ville du pays, ont détecté un cas dont la date de paralysie remonte au 20 Juillet 2015.

Bamako, le 7 Septembre 2015 – Un cas de poliovirus circulant de type 2 dérivé du vaccin (PVDV2) a été confirmé au Mali. Le pays est en état d'alerte après que les autorités de Bamako, la capitale et la plus grande ville du pays, ont détecté un cas dont la date de paralysie remonte au 20 Juillet 2015. Les résultats préliminaires, révèlent qu’il s’agit d’un enfant de 19 mois, de nationalité guinéenne dont la paralysie est survenue en Guinée environ 7 jours avant son arrivée à Bamako pour la recherche de soins. Le dernier cas de polio virus sauvage au Mali remonte au11 juin 2011 à Goundam, région de Tombouctou.

Le virus détecté est génétiquement lié à une souche de PVDV2 confirmée dans le district de Siguiri, dans la région de Kankan en Guinée en août 2014 et qui depuis plus de 2 ans circule à travers les frontières internationales sans détection.

Le risque de propagation de ce virus est jugé élevé. Aussi, il a une capacité de provoquer des cas de paralysie chez l’homme et même de tuer. L'émergence et la diffusion de PVDV2 révèlent le faible niveau d’immunité de la population contre ce virus. La cause principale réside dans les faibles taux de couverture vaccinale en Guinée. Par conséquent, le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) doit être administré à plusieurs reprises afin de stopper l'épidémie et de protéger les enfants.

Les ministères de la santé des deux pays concernés (le Mali et la Guinée), l'OMS et les autres partenaires mènent actuellement des investigations pour déterminer les circonstances dans lesquelles ce virus est apparu et a circulé. En même temps, les opérations d’urgence pour une réponse forte et appropriée sont en train d’être organisées dans les deux pays pour arrêter la circulation du virus et mettre rapidement fin à l’épidémie.

"Dès que les résultats de laboratoire ont confirmé l’apparition de ce nouveau virus, des actions immédiates ont été entreprises pour organiser le plus rapidement possible les activités de vaccination appropriées et ciblées, conformément aux récentes directives de l’Initiative Mondiale pour l'Eradication de la Poliomyélite (IMEP)," explique le Dr Lucien Manga, Représentant par intérim de l'OMS au Mali.

«Le gouvernement de la Guinée et ses partenaires sont informés et nous avons commencé à évaluer toutes les ressources disponibles afin de préparer la campagne," explique le Dr Mamoudou Harouna Djingarey, Représentant adjoint de l'OMS en Guinée.

L'opération d'urgence doit comprendre au moins trois campagnes de vaccination de haute qualité pour arrêter toute propagation possible à d'autres communautés. Il est très important que les populations veillent à ce que tous les enfants de moins de cinq ans soient vaccinés au cours des trois passages de campagne contre la polio. Au Mali, la première campagne commencera dès cette semaine et dans les 14 jours en Guinée suivant les directives en vigueur.

L'expérience acquise dans d’autres pays nous apprend que les campagnes de vaccination de masse doivent être minutieusement planifiées, préparées et conduites avec une bonne supervision afin qu’elles soient les plus efficaces possible. Par ailleurs, les activités de surveillance, de mobilisation sociale sont des facteurs clés de réussite.

En outre, les systèmes de vaccination de routine devraient être rapidement renforcés dans ces deux pays afin de maintenir le niveau d’immunité des populations et d’éviter ainsi la survenue d’épidémies de poliomyélite dues à des virus de types sauvage ou dérivé.

La poliomyélite est une maladie dévastatrice hautement contagieuse qui touche principalement les jeunes enfants dans les zones où l'hygiène et l’assainissement ne sont pas adéquats. Le virus de la poliomyélite pénètre dans l'organisme par la bouche et se propage facilement par l'intermédiaire des matières fécales contaminées à travers la nourriture et l'eau. Il envahit le système nerveux et peut provoquer une paralysie permanente ou la mort. Les premiers symptômes de la maladie sont la fièvre, la fatigue, les céphalées, les vomissements, la raideur de la nuque et des douleurs dans les membres.

L'OMS continuera à soutenir les ministères de la Santé du Mali et de la Guinée pour renforcer la surveillance épidémiologique de ce virus afin de détecter en temps opportun toute épidémie ; en particulier, elle conduira toute action nécessaire y compris des activités de vaccination dites de ratissage de très haute qualité en vue d’interrompre toute transmission du poliovirus.


Pour plus d’informations et pour les demandes d’interview, prière de contacter :

Contacts techniques :

Dr Lucien Manga (Mali); Tel: +41797515492; Email: mangal@who.int
Dr Mamoudou Djingarey (Guinea); Tel: +472 413 7825; Email: djingareyh@who.int
Dr Pascal Mkanda (AFRO); Tel: +472 413 9129; Email: mkandap@who.int

Contact media :

Dr Cory Couillard (AFRO); Tel: + 472 413 9995; Email: couillardc@who.int
Hilaire DADJO (IST West); Tel: (+ 226) 70 99 77 11; Email: dadjoh@who.int
Rodrigue BARRY (IST West); Tel: (+226) 70 21 43 12; Email: barryr@who.int

from ReliefWeb Headlines
via IFTTT

Realized by:

About The Author

Emergency Live

Emergency Live est l’unique magazine plurilingue dédié aux opérateurs des premiers secours et de gestion des urgences. Comme tel, il représente un canal privilégié pour informer de façon rapide et économique un grand nombre d’utilisateurs ciblés, pour les entreprises qui œuvrent dans ce secteur: par exemple, toutes les entreprises qui s’occupent, de différentes manières, de l’équipement des véhicules de secours. Des producteurs des véhicules aux entreprises qui s’occupent de la transformation, en passant par toutes les sociétés qui fournissent le matériel de secours et de sauvetage.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*