DAAF détecteur-avertisseur autonome de fumée, ce qu’il faut savoir!

En France un incendie se déclare toutes les deux minutes. Près de 800 personnes par an meurent chaque année dans un incendie majoritairement pendant son sommeil. A partir du 8 mars 2015 nous seront tous obligés d’être équipés d’un détecteur-avertisseur autonome de fumée, le DAAF. Le principe est simple : en cas d’incendie le détecteur émet un signal strident permettant de réveiller l’ensemble des occupants de l’appartement. L’objectif: vous avertir, vous permettre d’évacuer votre domicile est surtout alerter les sapeurs pompiers.
Le commandant Christophe Roussin réponds aux questions liées à l’installation et l’utilisation du DAAF:
Les DAAF sont les détecteurs optiques de fumée qui disposent d’un système de détection photoélectrique permettant ainsi de capter les fumées issues des gaz à combustion, puis emmètre une sirène permettant ainsi aux occupants d’être avertis de la naissance d’un feu.
Les détecteurs de fumée doivent être installés dans tous les bâtiments d’habitation, mais également dans les pavillons. Ces détecteurs doivent être mis en place dans les circulations, c’est à dire les couloirs qui mènent aux chambres, mais également on peut les installer dans les chambres elles-mêmes. En revanche, il est fortement déconseillé voire même interdit de les placer dans les cuisines, dans les salles de bain, à proximité de cheminée, dans les garages, tout simplement parce que ce sont des lieux où il peut y avoir ensuite des déclenchements intempestifs concernant ces détecteurs de fumée. Pour ce qui concerne des immeubles collectifs, il est interdit de placer ces DAAF dans les circulations communes. En ce qui concerne les installateurs, il n’est pas nécessaire de faire appel à des professionnels puisque la mise en place d’un DAAF consiste tout simplement à fixer une platine au moyen de deux vis au plafond puis ensuite mettre le détecteur.
Il faut installer au minimum un détecteur de fumée par appartement. Pour ce qui concerne les pavillons, il est utile d’en mettre un par niveau.
Le détecteur de fumée donc dispose d’un bouton test qu’il convient d’actionner régulièrement pour voir si la pile est toujours en fonctionnement. Lorsque ce détecteur donc émet un signal sonore, il convient de changer la pile. Et lorsque le détecteur dispose d’une pile qui est intégrée il convient tout simplement de changer l’ensemble de l’appareil.
 
La mise en place du DAAF est à la charge du propriétaire. En revanche, pour tout ce qui concerne l’entretien du détecteur de fumée, c’est à la charge du locataire, qui doit par ailleurs informer son assurance comme quoi il y a un ou plusieurs détecteurs de fumée installés dans l’appartement.
Lorsque vous achetez des détecteurs de fumée il faut absolument s’assurer que ce détecteur de fumée soit conforme à la norme NF EN 14604. De plus ce marquage doit figurer sur le détecteur. Alors, pour terminer, avez-vous le retour d’expérience quand à l’utilisation de ce détecteur.
Pour le moment, nous n’avons pas de retour d’expérience puisque la France est faiblement dotée en détecteurs de fumée. En revanche, nos voisins anglais disposent 90% de détecteurs de fumée eh bien on réduit d’environ 50% le nombre des victimes.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*