Indonésie: aucun survivant dans le crash de l’avion

Indonésie: aucun survivant dans le crash de l’avion

Aucun survivant dans le crash de l’avion en Indonésie dans la province de Papouasie. Les corps des 54 passagers du vol Trigana Air qui s’est écrasé dimanche en Indonésie, dans une région montagneuse isolée de l’est du pays, ont été retrouvés. Il n’y a donc aucun survivant de cette catastrophe aérienne.

« Il n’y a aucun survivant. Les 54 corps ont été retrouvés ». Le couperet est tombé mardi 18 août de la bouche du porte-parole du ministère indonésien des Transports, J.A. Barata. L’appareil qui s’est abimé dimanche transportait 49 passagers, parmi lesquels cinq enfants, et cinq membres d’équipage.

Des équipes de secours sont arrivées sur place mardi matin à 9h30 locales (0h30 GMT) après le crash de l’appareil dans une région montagneuse isolée de l’est de l’Indonésie. Elles ont immédiatement constaté que l’avion était « complètement détruit », selon les mots du directeur de l’agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo. « Tout est en morceaux, et une partie de l’avion est brûlée », a-t-il ajouté.

L’appareil, un bi-turbopropulseur ATR 42 de la compagnie indonésienne Trigana Air, avait disparu dimanche des écrans radars lors d’un vol de courte durée reliant deux villes de Papouasie. Il avait décollé de Jayapura, capitale de cette province, et disparu environ 10 minutes avant l’atterrissage prévu à Oksibil, après avoir demandé l’autorisation d’entamer la descente par mauvais temps.

Troisième catastrophe en moins d’un an

En plus des 54 passagers, l’avion transportait 6,5 milliards de roupies (420 000 euros) en liquide. Cet argent public convoyé par des responsables de la poste devait être distribué à des familles pauvres de la province.

Il s’agit de la troisième catastrophe aérienne en moins d’un an dans ce pays d’Asie du Sud-Est affichant un piètre bilan en matière de sécurité aéronautique.

En décembre dernier, un avion de la compagnie AirAsia parti de Surabaya, deuxième ville de l’archipel, à destination de Singapour, s’est abîmé en mer de Java, provoquant la mort de 162 personnes, parmi lesquelles le copilote français.

Fin juin, un avion de l’armée de l’air indonésienne qui transportait des membres de familles de militaires et des civils s’est écrasé sur un quartier de la ville de Medan (ouest), faisant 142 morts, parmi lesquels une vingtaine d’habitants.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*