La terre a tremble à la Rochelle

La terre a tremble à la Rochelle

Charente-Maritime : un séisme de magnitude 5.2 secoue la région de La Rochelle

Ce jeudi 28 avril vers 8h45, la terre a tremblé sous les pieds des Français de La Rochelle à Rochefort.

Les Charentais ont eu un réveil particulièrement agité ce jeudi 28 avril 2016. Vers 8h45, la terre a tremblé dans la région et des secousses relativement fortes ont été ressenties par les habitants de La Rochelle, Rochefort ou encore Saintes. D’après le réseau national de surveillance sismique, la région a connu un épisode sismique : un séisme d’une magnitude de 5.2 sur l’échelle de Richter.

Un séisme de ce niveau est considéré comme « modéré« . Il peut causer des dommages significatifs à des édifices mal conçus dans des zones restreintes mais pas de dommages aux édifices bien construits, notent les spécialistes.

Aucun dégât majeur n’est à ce stade signalé dans la zone touchée par le séisme, dont l’épicentre est situé entre Rochefort et La Rochelle. De nombreux témoins du département ont toutefois ressenti une forte secousse, qui a parfois fait tomber des objets situés sur des étagères ou des morceaux de plâtre des plafonds.

« A cette heure, cet événement n’a pas donné lieu à des demandes de secours auprès des sapeurs-pompiers », a indiqué la préfecture. « Un recensement plus précis des conséquences a été lancé par les services de la Préfecture, en lien avec les sapeurs pompiers, la gendarmerie et les autres services de l’État », souligne-t-elle. L’onde de choc du séisme a été ressentie dans une moindre mesure jusqu’en Vendée, à Poitiers, à Niort ou à Bordeaux, à près de 200 km de La Rochelle à vol d’oiseau.

La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, généralement plutôt du côté de l’île d’Oléron, a expliqué à l’AFP Sophie Lambotte, sismologue au Rénass, situé à Strasbourg. « Magnitude 5, c’est déjà un séisme important, on n’en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l’ordinaire« , a-t-elle souligné. Selon la sismologue, un tremblement de terre d’une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré du côté de l’île d’Oléron en 1972, et un autre autour de 4,5 en 2005. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée voisine. « On est à la limite des failles héritées du Massif armoricain, des failles cisaillantes qui coulissent d’un bord sur l’autre. Il y a d’autres failles du côté d’Oléron qui sont de même orientation », conclut la scientifique.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*