Le service des urgences présenté aux parents

Le service des urgences présenté aux parents

Les professionnels de la Maison de Santé de Nailloux qui couvre également les secteurs de Calmont et de Saint-Léon ont organisé, jeudi, sous la halle, une conférence destinée à apporter aux parents de jeunes enfants une information sur la conduite à tenir lorsque survient un événement grave, chute, fièvre, brûlure ou perte de connaissance, qui nécessite une réponse urgente.

Une enquête menée au préalable auprès des parents d’enfants de moins de 10 ans de la commune avait permis d’évaluer leur niveau d’information sur les problèmes de santé, les missions des médecins traitants ainsi que sur le recours aux urgences. L’organisation de cette conférence faisait suite à l’analyse des résultats de l’enquête.

Après la présentation de la Maison de Santé de Nailloux qui coordonne l’action des divers professionnels de santé regroupés en son sein, sur le plan de la prévention, de la promotion ou des soins eux-mêmes, sont intervenus tour à tour un médecin généraliste, une urgentiste pédiatrique, une psychologue, une sage-femme ainsi que deux pharmaciennes.

Le débat a porté essentiellement sur la présentation du service des urgences. Si, durant la journée, il est toujours possible de contacter un médecin généraliste par le canal de la Maison de Santé, c’est surtout lorsque vient le soir, la nuit ou durant le week-end que la question peut se poser aux parents.

Que faire ?

Même si un médecin généraliste assure la permanence sur le secteur, il ne peut être joint directement et il convient d’appeler le service des urgences, le 15 en cas d’extrême urgence ou le 3966 en cas d’urgence relative. Dans les deux cas, un régulateur saura déterminer selon les renseignements obtenus s’il convient de prévenir le médecin de permanence, envoyer une équipe du Samu ou donner simplement un conseil aux parents. Il est toujours préférable d’appeler plutôt que de se rendre soi-même aux urgences afin d’éviter tout souci durant le transport.

Comme l’a rappelé le médecin urgentiste : «Quand on se pose la question de savoir s’il faut appeler ou attendre, il faut appeler. Il y a toujours quelqu’un pour donner une réponse. On n’est jamais seul».

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*