L’été, les vacances et la santé

L’été, les vacances et la santé

L’été et les vacances, toutes les indications pour les affronter en sécurité !

On est déjà en plein été mais rappelez-vous que les imprévues sanitaires ne vont jamais en vacances. Pour avoir des bonnes vacances prenez cure de votre santé, suivez les indications !

Avant le départ

Vaccinations

Renseignez-vous, auprès du Comité d’informations médicales du Ministère des Affaires étrangères (CIMED) ou de l’Institut Pasteur, sur les vaccinations nécessaires dans votre pays de destination. Attention, celles-ci doivent être faites quelques semaines avant le départ et, dans certains cas, des rappels sont obligatoires au retour.

Trousse à pharmacie

Quelques produits sont indispensables en voyage :

  • Antidiarrhéique et un réhydratant, en cas de forte diarrhée.
  • Antihistaminique en cas de rhumes, allergies, piqûres d’insectes. La moustiquaire est une protection efficace mais insuffisante pour lutter contre les piqûres de moustiques.
  • Laxatif..
  • Antiseptique et une pommade pour les coupures, les égratignures superficielles, des pansements gras pour les brûlures.
  • Antibiotiques contre les infections urinaires et gynécologiques.
  • Collyre antiseptique.
  • Aspirine ou du paracétamol (douleurs, fièvre).
  • Pansements.
  • Paire de ciseaux, une pince à épiler et un thermomètre à alcool. ~une seringue, des aiguilles, du fil à suture, une lame de scalpel et des compresses.

À cela s’ajoutent les produits spécifiques à la destination, comme le traitement antipaludéen.

Sur place

L’eau

La consommation d’eau non potable est la première cause d’infections (choléra, hépatite A, amibiases, etc.), et même de mortalité, dans le monde. Aussi, même pour vous laver les dents, évitez de consommer l’eau du robinet dans les pays non équipés en eau potable. Si vous n’avez pas d’autre solution, faites-la bouillir durant 1 min (3 min au-dessus de 2 000 m). Si ce n’est pas possible, traitez-la chimiquement avec du dichloro-isocyanurate de sodium (DCC Na) soit sous forme d’eau de Javel diluée (1 r chlorométriques) à raison de 3 gouttes/litre d’eau en laissant agir une heure, soit avec des comprimés ou des gouttes vendus en pharmacie. Par ailleurs, la baignade en eau douce, même claire, est déconseillée en raison des risques parasitaires comme la bilharziose.

L’alimentation

  • Fruits et légumes. Le mieux est d’éviter, dans les pays chauds, les crudités. Mais si vous souhaitez en consommer, rincez-les dans une eau très peu javellisée et préparez-les au dernier moment. Pour les fruits, optez pour ceux que l’on épluche, telles les bananes ou les oranges qui sont sans risques. En cas de turista , suivez un régime limitant les fibres (fruits, légumes) et privilégiant le riz. poissons, viandes et crustacés. Consommez-les bien cuits pour éviter les contaminations.
  • Boissons. Exigez des bouteilles d’eau minérale encore encapsulées. Si ce n’est pas possible, ne vous jetez pas sur les jus de fruits gorgés d’eau mais optez, avec modération, pour des sodas caféinés très déshydratants. glaces. Oubliez les glaçons et toutes les glaces à l’eau, qui peuvent être contaminés.
  • Affections courantes : Elles peuvent être évitées avec un minimum d’hygiène et de précautions.
  • Les infections oculaires : La plupart du temps, l’œil est irrité par la poussière, les gaz d’échappement ou le soleil: une bonne paire de lunettes de soleil et l’utilisation régulière de collyre suffisent souvent à parer ce désagrément. Mais les vraies infections sont contractées le plus souvent avec des serviettes de toilette pas très propres ou en se frottant les yeux avec des mains sales. Une hygiène rigoureuse est donc le seul moyen de les éviter.
  • Les infections fongiques : Dues à la chaleur, elles se logent généralement entre les doigts ou les orteils, sur l’aine ou sur le cuir chevelu, plus rarement sur tout le corps. On peut ainsi attraper le parasite de la teigne en marchant sur des endroits humides comme le sol des douches ou en ne s’essuyant pas soigneusement. Pour éviter ces mycoses, ne marchez jamais pieds nus, portez des vêtements amples – qui protègent aussi de la chaleur – en fibres naturelles et séchez-vous soigneusement après chaque lavage. Si malgré tout, vous êtes infectés, traitez la partie touchée avec un désinfectant puis appliquez un fongicide.
  • Autres affections
    • Le coup de soleil. Utilisez un écran solaire puissant sur toutes les parties exposées, les pieds compris, et n’oubliez pas les lunettes de soleil, indispensables dans les pays où la réverbération est forte.
    • Le coup de chaleur. Évitez l’alcool et les activités fatigantes lorsque vous arrivez dans un pays chaud, ainsi que les longues expositions au soleil. Surtout, pensez à boire avant que la soif ne se manifeste, car la déshydratation peut avoir des conséquences graves. Les premiers symptômes d’un coup de chaleur sont un mal de tête lancinant et une forte fièvre (39°C à 41 OC) avec, au pire, délire et convulsions. Il faut alors absolument hospitaliser le malade.
    • Les piqûres de moustique. Sans parler des risques de paludisme dans certains pays, qui nécessitent un traitement avant et après le départ, ces piqûres sont sources de démangeaisons intenses et parfois d’allergies. Pour les prévenir, dormez sous une moustiquaire et utilisez des anti-moustiques locaux (répulsifs) sur le corps et les vêtements.
    • Morsure. Ne caressez pas d’animaux errants (risque de rage) et, en cas de morsure ou griffure, nettoyez la plaie au savon et à l’eau avant de vous rendre au centre de vaccination antirabique le plus proche.
    • Maladies sexuellement transmissibles. Utilisez impérativement des préservatifs lors des relations sexuelles, et évitez toutes les situations à risques  (barbier, tatoueur, acupuncteur…).

Le certificat international de santé

Il est indispensable pour passer les frontières des pays où une vaccination est obligatoire.

Trajet sans encombre Les spécialises préconisent de respecter, quel que soit le mode de transport choisi, les consignes données pour le voyage en avion, en classe économique. À savoir:

  • Toutes les deux heures minimum, bouger quelques minutes.
  • Boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.
  • Porter des vêtements amples pour ne pas être comprimé.
  • En cas de varices ou de problèmes de circulation sanguine, porter des bas de contention et prendre un veinotonique.
  • Pour les médicaments qui doivent être pris à heures fixes, adapter les horaires selon le décalage.

Pour plus de sécurité, emporter les médicaments en double quantité et les répartir dans deux bagages pour anticiper une perte.

Une bonne assurance

Le contrat doit garantir une aide médicale sur place, le rapatriement sanitaire et ne pas contenir de clause restrictive vous concernant. Au sein de l’Union européenne, la carte européenne d’assurance maladie, gratuite et valable un an, permet de bénéficier de la prise en charge des soins nécessaires lors de votre séjour. À retirer auprès de sa caisse d’Assurance Maladie.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*