Ouragan Harvey, services des secours et réseaux sociaux dans les sauvetages

Ouragan Harvey, services des secours et réseaux sociaux dans les sauvetages

Harvey continue de balayer le Texas: autoroutes inondées, écoles et aéroports fermés, habitants fuyant dans des embarcations de fortune.

En quelques jours à peine, l’eau a métamorphosé le paysage; à Houston, la quatrième ville des Etats-Unis avec 2,3 millions d’habitants, il est déjà tombé l’équivalent d’une année de pluie. Réseaux téléphoniques de la région saturé par la multiplication des appels aux numéros d’urgence. Les appels à l’aide et les opérations de secours ont basculé dans la précipitation sur les réseaux sociaux.
Aussi police, pompiers, gardes-côtes, mairie ont utilisé leurs comptes officiels sur Twitter et Facebook, si pour rassurer la population, que pour diffuser les ordres d’évacuation ou signaler quels comtés étaient sous les eaux, ou encore pour demander aux propriétaires de bateau de participer aux opérations de secours. Le message globalement adressé aux sinistrés était clair: appelez les numéros d’urgence pour toute demande, et surtout ne nous contactez pas sur les réseaux, que ce soit par le biais de commentaires ou en citant nos comptes Twitter.
SOS et secours improvisés: les réseaux sociaux mis à contribution dans un Houston inondé

To report a emergency you must call numbers below or 911 for assistance. If busy keep trying. Do not report distress on social media

 

L’annonce demandant à « ne pas signaler les messages d’urgence sur les réseaux sociaux », aura eu l’effet l’inverse: les habitants coincés font précisément cela. Les appels à l’aide, souvent avec adresse précise, nombre de personnes et photo de la situation, restent sans réponse des sauveteurs, débordés par des milliers de demandes. En revanche d’autres utilisateurs proposent leur aide ou diffusent ces appels plus largement en ligne, contribuant à leur visibilité et, in fine, à l’arrivée des secours.

Pour recenser et diffuser les messages de détresse à l’adresse des professionnels et des particuliers qui patrouillaient dans les rues inondées sur leurs bateaux sont apparu sdes comptes Twitter spécialement dédiés aux appels à l’aide, comme @HarveyRescue.

Un des outils les plus ingénieux créés pendant la catastrophe est une carte Google, mise à jour en temps réel, avec les adresses des personnes coincées.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ETES-VOUS UN LECTEUR?

ETES-VOUS UNE SOCIETE’?

diventa-partner

X