Techniques de relevage d’une victime

Techniques de relevage d’une victime

Selon les characteristiques de la victime et les conditions dans lequelles on doit effectuer le relevage il y a differentes techniques à mettre en place

Le relevage à 3 equipiers porteurs
Ces techniques sont ulilisables si aucune lésion de colonne vertébrale n’est suspectée et si la corpulence de la victime le permet. Le choix se fait entre les trois techniques suivantes.

1. LE PONT NÉERLANDAIS
Cette technique est utilisée quand le brancard doit étre placé sur le côté de la victime ou qu’aucun témoin ne peut le pousser.

2. LE PONT SIMPLE
ll est réalisé par 3 équipiers porteurs et un temoin qui pousse le branchard dans l’axe de la victime, si possible par les pieds.

3. LA CUILLÈBE À TROIS
Elle est utilisee pour passer une victime du lit au brancard ou du brancard au lit.

Le relevage à 4 equipiers porteurs
Ces techniques sont utilisées si la victime est suspecte d’un traumatisme de la colonne vertébraìe, ou si sa corpulence l’exige.

1. LE PONT NÉERLANDAIS À 4 ÉQUIPIERS PORTEURS
Cette technique est utilisée quand le dégagement côté tête ou côté pieds est insuffisant. L’abord de la victime se fait donc latéralement.

2. LE PONT AMÉLIORÉ
ll est réalisé par quatre équipiers porteurs et un témoin qui pousse le brancard dans l’axe de la victime, si possible par les pieds.

Le relevage en position particulière
On utilise les techniques déjà décrites, seules les positions des mains des secouristes changent.

1. LA VICTIME EN PLS

> Elle est réalisée à 4 équipiers porteurs.
> La tete est maintenue par une prise latérolatérale.
> Ouand les equipiers épaule et bassin ont assuré leurs prises, l’équipier des pieds allonge la jambe du dessus pour saisir les chevilles.
> La victime sera placée sur un MID pour assurer la position pendant le transpod.

2. LA VICTIME GENOUX FLÉCHIS
On utilise une méthode de pont dans laquelle l’équipier des pieds saisit les genoux.

3. LA VICTIME DEMI-ASSISE
L’équipier de tête maintient la position en grissant ses de avant-bras s0us les aisselles de la victime. Les autres procèdent selon les techniques déjà decrites.

4. LA VICTIME ASSISE
On utilise cette méthode pour brancarder dans des lieux exigus (escaliers, ascenseurs), si l’état de la victime le permet. La chaise de transport, éventuetement recouverte d’un drap ou d’une couverture, est placée sur le côté de la victime.

> Un équipier se place dans le dos de la victime, glisse ses avant-bras sous les aisselles et saisit les poignets opposés.

> Un second equipier se place face à la victime un pied décaté vers la chaise de transport, et saisit les genoux.

> Le troisième, placé contre la chaise de transport, la maintient et réceptionne la victime.

 

Source: Vagnon – Immobilisation, relevages et brancardage

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ETES-VOUS UN LECTEUR?

ETES-VOUS UNE SOCIETE’?

diventa-partner

X