Tianjin: bilan de 112 morts et présence de cyanure sur le site

Tianjin: bilan de 112 morts et présence de cyanure sur le site

Tianjin : le bilan atteint 112 morts, l’armée chinoise reconnaît la présence de cyanure sur le site. Les explosions survenues dans le port de Tianjin, dans le nord-est de la Chine, ont fait 112 morts, selon un nouveau bilan. Dimanche, l’armée chinoise a, pour la première fois depuis le drame, confirmé la présence de tonnes de cyanure sur le site.

Le bilan des gigantesques explosions qui se sont produites mercredi dans le port de Tianjin, ville de 15 millions d’habitans, dans le nord-est de la Chine, s’élève désormais à 112 morts et 95 disparus – dont 85 pompiers -, a déclaré, dimanche 16 août, un responsable local.

« Nous avons déjà identifié 24 corps, nous devons en identifier 88 autres », a déclaré Gong Jiansheng, directeur adjoint du service de la propagande de la ville de Tianjin, lors d’une conférence de presse.

Les explosions, qui ont aussi fait 721 blessés, se sont produites dans un entrepôt destiné à accueillir des substances chimiques dangereuses. Elles ont été ressenties à plusieurs kilomètres de distance.

Des centaines de tonnes de cyanure

Alors que les causes de la catastrophe n’ont pas encore été précisément établies, l’armée chinoise a admis, dimanche, que des centaines de tonnes de cyanure hautement toxique avaient été entreposées sur le site des puissantes déflagrations.

Le général Shi Luze, chef d’état-major de la région militaire de Pékin, a déclaré lors d’une conférence de presse que du cyanure avait été identifié en deux endroits du site où se sont produites les explosions. « D’après les estimations préliminaires, le volume atteignait plusieurs centaines de tonnes », a-t-il dit.

Il s’agit de la première confirmation officielle de la présence de ce composant chimique extrêmement dangereux dans l’entrepôt. Le général Shi n’a pas précisé de quel type de cyanure il s’agissait, mais les médias chinois avait parlé auparavant de la présence de 700 tonnes de cyanure de sodium, un composant chimique très toxique en cas d’inhalation, d’ingestion ou de contact avec la peau.

Les autorités chinoises ont ordonné dès samedi l’évacuation des quartiers situés dans un rayon de trois kilomètres autour du site, de crainte d’une contamination par des substances toxiques.

De son côté, le président chinois Xi Jinping a exhorté les autorités à améliorer la sécurité des sites industriels et à tirer les leçons de cette catastrophe.

Lire L’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*