Virus Zika: réunion d’urgence de l’OMS

Virus Zika: réunion d’urgence de l’OMS

Le virus Zika se propage « de manière explosive »

La rapidité de la propagation du virus Zika, soupçonné d’être dangereux pour les femmes enceintes, inquiète l’OMS qui redoute une contagion au niveau international. Le Brésil, pays le plus touché par la maladie, a déjà recensé 1,5 million de cas.

L’épidémie de Zika se propage « de manière explosive » sur le continent américain, selon l’OMS. L’organisation a annoncé la tenue d’une réunion d’urgence aujourd’hui, 1er février, sur la maladie, bénigne en apparence mais soupçonnée de provoquer de graves malformations congénitales. L’OMS pévoit 3 à 4 millions de cas sur le continent Amérique. « Des cas ont été notifiés dans 23 pays et territoires dans la région. Le niveau d’alerte est extrêmement élevé », a déclaré la directrice de l’OMS, Margaret Chan, lors d’une réunion à Genève.

Cette dernière a décidé de convoquer un comité d’urgence le 1er février pour décider si l’épidémie constituait « une urgence de santé publique de portée internationale ». L’organisation s’inquiète en effet de « la possibilité d’une propagation au niveau international ».

Transmission par le moustique tigre

Comme la dengue et le chikungunya, Zika, qui tire son nom d’une forêt en Ouganda où il a été repéré pour la première fois en 1947, se transmet par piqûre de moustique du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre).

L’OMS craint par ailleurs une « association probable de l’infection avec des malformations congénitales et des syndromes neurologiques », mais aussi « le manque d’immunité parmi la population vivant dans les régions nouvellement infectées » et « l’absence de vaccins, de traitements spécifiques et de tests de diagnostic rapides ».

« En outre », a souligné Mme Chan, « la situation découlant d’El Niño (phénomène climatique particulièrement puissant depuis 2015 et qui favorise le réchauffement climatique) devrait cette année accroître le nombre de moustiques ». Le virus Zika, contre lequel il n’existe aucun traitement ni vaccin, se transmet par piqûre de moustique.

En Amérique latine, le pays le plus touché par le Zika est le Brésil, avec environ 1,5 million de cas, selon l’OMS. Jeudi, le Honduras a annoncé avoir enregistré plus de 1 000 cas de contamination au Zika depuis décembre.

Transmission au fœtus ?

En France également, la ministre française de la Santé, Marisol Touraine, a « fortement » recommandé jeudi aux femmes enceintes de différer d’éventuels voyages aux Antilles ou en Guyane française. Pour l’instant, l’OMS reste prudente. « Nous ne savons pas si ce virus peut franchir la barrière du placenta », a relevé Marcos Espinal (haut responsable de l’OMS pour le continent américain).

Si les manifestations sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures), chez les femmes enceintes, le virus peut être transmis au fœtus et entraîner des malformations congénitales, telles que la microcéphalie, une diminution du périmètre crânien qui altère le développement intellectuel, voire entraîne la mort.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*