Smur et urgences: faut-il mutualiser les équipes?

Smur et urgences: faut-il mutualiser les équipes?

La mise en commun des équipes entre SAMU/SMUR et Urgences est un sujet récurrent, source de tensions. Quels sont les avantages et les inconvénients? Faut-il opter pour la polyvalence ou l’hyper compétence ? Deux cadres de santé exerçant en service d’urgences se sont prêtés au jeu de la controverse, au cours du congrès Urgences 2014, organisé à Paris.

« Mutualisation », le terme suscite toujours autant de crispation au sein des équipes d’urgentistes. Pour faire face à la hausse d’activités et aux contraintes économiques, les collaborations et le partage des ressources entre les services sont encouragés. Mais certains n’y voient qu’une contrainte, source de conflits, d’autres une opportunité pour évoluer.

Preuve que le débat est toujours d’actualité, le dernier congrès Urgences lui a consacré une session « controverse », intitulée « Smur et urgences : faut-il mutualiser les équipes ? » [1]. Thierry Maupin (Pôle Urgence, CH Annecy) a défendu le principe. Face à lui, Bruno Guarrigue (Samu 91, CH Sud Francilien) est venu exposer les inconvénients.

Voir l’article

About The Author

Emergency Live

Emergency Live est l’unique magazine plurilingue dédié aux opérateurs des premiers secours et de gestion des urgences. Comme tel, il représente un canal privilégié pour informer de façon rapide et économique un grand nombre d’utilisateurs ciblés, pour les entreprises qui œuvrent dans ce secteur: par exemple, toutes les entreprises qui s’occupent, de différentes manières, de l’équipement des véhicules de secours. Des producteurs des véhicules aux entreprises qui s’occupent de la transformation, en passant par toutes les sociétés qui fournissent le matériel de secours et de sauvetage.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*