SOS médecins en route vers ses 50 ans

SOS médecins en route vers ses 50 ans

SOS médecins en route vers ses 50 ans. L’urgence, mais pas seulement : consultation, vaccination, phlébologie

Offrir une réponse différente à la visite à domicile et mieux répondre à la demande des patients, tel est l’objectif de SOS Médecins qui, depuis 2013, a élargi son offre de soins en mettant en place des consultations, un centre de vaccinations internationales et un cabinet de phlébologie équipé d’un écho-Doppler pour les « urgences phlébites ».

Consultations

L’hiver approche et son lot de pathologies avec : pour faire face à cet afflux de demandes des patients, plusieurs associations de SOS Médecins ont développé des consultations de soins non programmés. À Paris, le premier cabinet a ouvert en 2013 au 85, boulevard de Port-Royal. Son but : offrir un point fixe de consultations, pour compléter les visites à domicile, notamment en période hivernale. « Lors des périodes particulièrement chargées,les délais d’intervention à domicile augmentent et nous pouvons proposer une alternative pour les patients », explique le Dr Philippe Nin, vice-président de SOS Médecins Paris Île-de-France. D’où le relais pris par le centre de consultation, mais uniquement en période de permanence des soins : le samedi de 13 à 19 heures ainsi que les dimanches et jours fériés de 9 à 19 heures.

Fort de ce premier succès, en mars 2014, l’antenne parisienne a créé un deuxième point fixe de consultations dans une zone déficitaire en offre de soins, au 128, boulevard Macdonald, dans le XIXe arrondissement de Paris. « Ouvert sept jours sur sept jusqu’à 19 heures, ce cabinet permet aux patients qui habitent dans le nord de Paris ou dans la banlieue proche de la Seine-Saint-Denis et du nord des Hauts-de-Seine de trouver plus facilement une réponse à leur demande de soins non programmés », se félicite Philippe Nin. Les patients peuvent ainsi accéder à ces consultations en passant par le centre d’appels de SOS Médecins pour prendre rendez-vous.

SOS Vaccinations pour bien préparer ses voyages

Outre ces consultations de médecine générale, SOS Médecins Paris Île-de-France a mis en place un centre de vaccinations internationales dans le XIIIe arrondissement de Paris, toujours boulevard de Port-Royal. « À SOS Vaccinations, les médecins de SOS Médecins effectuent eux-mêmes les vaccinations. Nous ne déléguons pas. Nous répondons à toutes les questions et donnons des conseils sur la prophylaxie des pathologies du voyage », souligne le Dr Gérard Sedletzki, qui a créé ce centre agréé fièvre jaune par le ministère de la Santé. Outre la fièvre jaune, les patients ont accès à des vaccins comme la rage, la méningite à méningocoques, indispensable notamment pour effectuer un pèlerinage à La Mecque, et autres vaccins du voyageur. Les actes s’effectuent sur rendez-vous dans la semaine, mais aussi le week-end, ce qui permet aux voyageurs de limiter leur temps d’attente dans le cabinet.

Urgence phlébites, des écho-Dopplers sur rendez-vous et échoscopie d’urgence

Parallèlement, un centre de phlébologie a ouvert à côté du cabinet de consultations et du centre de vaccinations, dans le XIIIe. « Je prends en charge toutes les suspicions de phlébite et effectue, éventuellement, quelques bilans artériels sur des suspicions d’insuffisance artérielle des membres inférieurs. La raison d’être de ce centre : c’est l’urgence phlébite. Les patients, qui présentent une douleur d’un membre inférieur, peuvent prendre rendez-vous pour un écho-Doppler en urgence. En cas de suspicion de phlébite, les recommandations internationales préconisent, en effet, d’effectuer cet examen dans les 24 heures. Ce qui permet aux patients d’éviter le passage par les urgences de l’hôpital, l’inconfort, et de générer un surcoût pour la collectivité avec la mise en place tout de suite du traitement », souligne le Dr Samuel Thomas, phlébologue, SOS Phlébologie. Et celui-ci orientera le patient vers son médecin traitant pour son suivi.

Dans d’autres associations SOS, se développe la pratique de l’écho?scopie d’urgence, à domicile ou en consultation. Environ 300 médecins SOS sur 1 000 praticiens sont formés depuis 2012. Elle permet de compléter la démarche diagnostique clinique et d’améliorer l’orientation du patient.

Lire l’article

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*