Lutte mondiale contre les maladies tropicales : 777 millions de dollars promis à la COP28

Un engagement financier important pour relever les défis sanitaires liés au climat

Mobilisation de fonds à la COP28

Pendant COP28 des Nations Unies sommet tenu à Dubai, Émirats arabes unis et diverses organisations caritatives a annoncé un financement total de 777 millions de dollars pour l'éradication des maladies tropicales négligées devrait augmenter avec le réchauffement climatique. Ces maladies, notamment la cécité des rivières et la maladie du sommeil endémiques à l’Afrique, se propagent par des vers et des mouches parasites et sont susceptibles de proliférer dans un monde plus chaud. Ce financement vise à lutter contre l’aggravation de ces pathologies et à apporter des solutions de traitement et de prévention plus efficaces.

Risques sanitaires liés au climat

Maladies tropicales ne sont pas la seule préoccupation en ce qui concerne le changement climatique. D'autres risques sanitaires liés au climat, tels que malnutrition, paludisme, diarrhéeet stress thermique, devraient s’aggraver avec la hausse des températures mondiales. Ces problèmes sont particulièrement graves dans les pays en développement, où les risques sanitaires liés au climat sont extrêmement élevés. Le La Banque Mondiale a lancé un programme pour explorer d'éventuelles mesures de soutien à la santé publique dans ces pays, soulignant l'urgence d'une intervention coordonnée et mondiale pour atténuer l'impact du changement climatique sur la santé humaine.

Engagement et coopération internationaux

infos 120 pays ont signé une déclaration lors de la COP28, reconnaissant leur responsabilité d’assurer la sécurité des personnes dans un monde qui se réchauffe. Cet engagement international reflète une prise de conscience croissante de la nécessité de s’attaquer non seulement aux causes du changement climatique mais également à ses impacts sur la santé humaine. L’accord représente une étape importante vers une action mondiale plus décisive pour lutter contre les risques sanitaires liés au changement climatique. La coopération internationale dans ce domaine est cruciale pour garantir que les ressources et les connaissances soient efficacement partagées afin de protéger les communautés les plus vulnérables.

Défis et perspectives d'avenir

Malgré le financement généreux promis, la lutte contre les maladies négligées Maladies tropicales et d’autres risques sanitaires liés au climat restent une tâche ardue. Bon nombre de ces questions nécessitent une approche globale qui va au-delà du simple financement. Le renforcement des systèmes de santé, l’amélioration de l’accès aux soins médicaux ainsi que l’éducation et la formation de la population locale sont des aspects essentiels à prendre en compte. En plus, s'adapter au changement climatique et stratégies d'atténuation doivent être intégrés dans les plans de développement nationaux et régionaux. Le cheminement vers un avenir plus sain nécessite une vision à long terme, un engagement constant et une collaboration entre les gouvernements, les organisations internationales, le secteur privé et la société civile.

Identifier

Reuters

Vous pourriez aussi aimer