Un puissant séisme a frappé l'Albanie ce soir

Un choc de magnitude 6.4 s'est produit à 30 km à l'ouest de Tirana, près de Durres. Des centaines de personnes sont portées disparues. C'est l'un des tremblements de terre les plus puissants de l'histoire du pays.

Les équipes de recherche et de sauvetage sont prêtes à voler en Albanie depuis l’Italie, la Grèce, la France et la Turquie.

TIRANA - Un puissant séisme a frappé la côte albanaise à 4 ce soir. Il a déjà causé six morts et plus de blessures 120, mais le nombre devrait augmenter. Le séisme, suivi de plusieurs répliques, même très intenses, avait une magnitude de 6.4 sur l’échelle de Richter et s’est déclenché à une profondeur de 10 km, avec son épicentre 30km à l’ouest de Tirana dans la région de Durres. Il n'y a pas eu de vagues anormales, mais le tremblement de terre a été ressenti en Italie, en Grèce, en Croatie et au Kosovo. À l'heure actuelle, six personnes ont été tuées et 300 a été blessé, mais des dizaines de bâtiments se sont effondrés. De nombreuses communications ont été interrompues. Actuellement, seul le service radio garantit la coordination des sauveteurs de la région. Le système de recherche et de sauvetage albanais, le service 112, les pompiers et la défense civile ont été activés. La petite nation des Balkans modernise le système dans son ensemble depuis des années et fait partie d’un grand réseau avec les services européens.

Un deuxième choc de magnitude 5.4 s’est produit ce matin à 7, provoquant de nouvelles effondrements. Les sauveteurs tentent par tous les moyens d'atteindre les blessés situés sous les décombres. La cellule de crise de la Farnesina a été activée pour vérifier la participation conjointe des citoyens italiens à l’effondrement. L’Italie, la France, la Turquie et la Grèce ont déjà mis en place des procédures pour envoyer un appui à la protection civile et des unités spéciales de l’USAR chargées des recherches manquantes.

Source de photographies: Twitter