Statistiques de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sur les changements climatiques: 51,6 millions de personnes touchées par des catastrophes naturelles

Aujourd'hui, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a publié une analyse sur les populations affectées par le changement climatique. Les inondations, les sécheresses et les ouragans ont mis à genoux de nombreuses régions du monde.

La Centre climatique de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge révèle qu'au moins 51,6 millions de personnes dans le monde ont été touchées par inondations, sécheresses ou tempêtes et COVID-19. Par conséquent, ces personnes ont besoin d'une aide et d'un soulagement immédiats.

Croix-Rouge et Croissant-Rouge: contre le changement climatique et la pandémie

La pandémie augmente les besoins des personnes souffrant de catastrophes naturelles liées au changement climatique, ce qui aggrave les vulnérabilités auxquelles ils sont confrontés et entrave leur rétablissement.

Selon le communiqué de presse officiel des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, il est signalé qu'au moins 2.3 millions de personnes supplémentaires ont été touchées par d'importants incendies de forêt et que 437.1 millions de personnes appartenant à des groupes vulnérables ont été exposées à une chaleur extrême, tout en faire face aux effets directs du COVID-19 sur la santé ou aux mesures mises en œuvre pour enrayer sa propagation.

L'analyse, qui quantifie le chevauchement de la vulnérabilité des communautés, montre que sur 132 événements météorologiques extrêmes uniques identifiés qui se sont produits jusqu'à présent en 2020, 92 se sont chevauchés avec la pandémie COVID-19.

Changement climatique et actions de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge: les paroles de Francesco Rocca

S'adressant aux médias au siège des Nations Unies à New York avant la Table ronde de haut niveau sur l'action climatique, Président de la Fédération internationale, Francesco Rocca, a déclaré: «Ces nouveaux chiffres confirment ce que nous savions déjà de nos volontaires dévoués en première ligne: la crise climatique ne s'est pas arrêtée pour le COVID-19, et des millions de personnes ont souffert des deux crises qui se sont heurtées. Nous n’avons absolument pas eu d’autre choix que de traiter les deux crises simultanément. »

À travers Asie et Afrique, Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont réagi à des inondations généralisées et, dans de nombreux cas, sans précédent, qui ont inondé les communautés, balayé les maisons, détruit les approvisionnements alimentaires et perturbé les moyens de subsistance. Cruellement, Covid-19 a entravé les efforts de riposte, par exemple en alourdissant le fardeau des systèmes de santé déjà sollicités ou limités et en empêchant les personnes touchées de se faire soigner par peur d'attraper le virus.

Dans le Amériques, Croix-Rouge Des volontaires sont sur le terrain pour fournir de la nourriture, des abris et des articles de secours aux personnes touchées par des incendies de forêt meurtriers dans l'ouest des États-Unis, ainsi que pour préparer les communautés et répondre aux ouragans et tempêtes tropicales en cours dans la région.

La terrible combinaison du changement climatique et du COVID-19

«La FICR est idéalement placée pour soutenir les personnes vivant catastrophes liées au changement climatique et COVID-19 grâce à notre réseau de près de 14 millions de volontaires locaux qui sont restés inébranlables dans leurs communautés, alors même que de nombreuses organisations internationales ont dû se retirer. Ils ont travaillé sans relâche pour relever de nouveaux défis - de la distribution de protection individuelle équipement à adapter les espaces d'évacuation pour favoriser la distanciation physique. Jamais je n'ai vu un argument plus solide en faveur d'une action humanitaire localisée », a déclaré le président Rocca.

D'autre part, l' Conseiller climat auprès du Centre climatique de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Julie Arrighi, a déclaré: «Bien que toutes les catastrophes liées au climat n'aient pas un lien direct avec le changement climatique, il est sans équivoque qu'en raison du réchauffement climatique, nous sommes confrontés à un climat plus volatil avec plus de conditions météorologiques extrêmes. Le COVID-19 a révélé nos vulnérabilités comme jamais auparavant et, comme le montre notre analyse préliminaire, a aggravé les souffrances de millions de personnes touchées par des catastrophes liées au climat.

Réfléchissant à la réponse mondiale au COVID-19, le président de la Fédération internationale, Rocca, a déclaré: «L'investissement mondial massif pour se remettre de la pandémie prouve que les gouvernements peuvent agir de manière décisive et radicale face aux menaces mondiales imminentes - nous avons un besoin urgent de cette même énergie sur le climat, et il est essentiel que la reprise du COVID-19 soit verte, résiliente et inclusive si nous voulons protéger les communautés les plus vulnérables du monde.

Les commentaires sont fermés.