Tanzanie : sirène hurlante, sans malade, l’ambulance transportait 800 kg de khat

0

Était-il seulement ambulancier ? La question peut se poser puisque l’homme arrêté mercredi dernier à Tarime (Tanzanie) au volant d’une ambulance avait ainsi refusé de transporter un malade. Mais étant donné que ce conducteur avait été sollicité pour cette prise en charge, sa place dans le véhicule était a priori justifiée.

Nos confrères de franceinfo rapportent que l’ambulancier a prétexté un manque d’essence au patient. Ce dernier a néanmoins pu compter sur une voiture de police envoyée à sa rencontre. Des forces de l’ordre qui en ont profité pour contrôler l’ambulance en question après l’avoir repérée. Une ambulance qui roulait malgré tout sirène activée.

Un ambulancier tanzanien prétexte un manque d’essence pour ne pas transporter un malade

La raison pour laquelle le conducteur de l’ambulance avait repoussé le malade est alors apparue claire : il transportait ainsi 800 kg de khat, une plante aux effets euphorisants si ses feuilles sont longuement mastiquées. On la trouve essentiellement en Afrique orientale.

La Tanzanie, et à plus large échelle l’Afrique de l’Est, est connue pour être l’une des plaques tournantes du trafic international de drogue, alors que la consommation de cannabis y est interdite. Les autorités tanzaniennes peinent toutefois à faire respecter la loi principalement en raison de la corruption et de la pauvreté sévissant au pays.

En 2017, des sachets de drogue avaient été extraits du ventre d’un passeur

En mai 2017, des employés d’une morgue d’un hôpital de Dar es Salaam avaient reconnu à la police avoir extrait des sachets étanches de drogue du ventre d’un passeur. Une morgue où avait été conduit le corps d’un ressortissant ghanéen, mort d’une overdose dans une chambre d’hôtel de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.