Casques de protection pour secouristes, une sélection de modèles homologués, souvent “à  usage multiple”

0

Le sujet des casques de protection est un sujet de discussion de plus en plus fréquent entre opérateurs.Quelques données concernant les accidents dans lesquels l’absence d’une protection de la tête compromet la santé et parfois la vie d’une personne, et pas seulement pour le sport, mais aussi en général dans toutes les situations qui exposent la partie la plus délicate du corps, la tête, à un risque d’impacts violents.

Une recherche américaine conduite par le NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health), a évalué que les opérateurs des secours d’urgence, souvent impliqués dans des accidents pendant le transport des patients, sont exposés à un risque élevé pour leur sécurité.Dans cette optique, la sécurité interne des véhicules est étudiée dans tous ses détails afin de limiter le plus possible, en cas d’accident, les risques pour les personnes qui se trouvent à l’intérieur de l’ambulance, patients et opérateurs.

Étant donné que les blessures à la tête sont assez fréquentes et que certaines sont mortelles, l’usage du casque à l’intérieur des ambulances pour les secouristes et paramédics est à l’étude. Pratique et léger, il permettrait l’usage du stéthoscope, laissant les oreilles dégagées.Un modèle présentant ces caractéristiques a été présenté par l’entreprise américaine ArasanIl s’agit de l’EMT-1 Paramedic Helmet, B2, certificat FMVSS218, selon les standards de la Fédération pour la sécurité des véhicules de sécurité.

Travailler avec le casque à l’intérieur d’un véhicule de secours suppose une évolution des habitudes qui ne sera pas automatique, mais étant donné que dans de nombreuses circonstances, en particulier sportives, le concept a été graduellement accepté, de l’escalade au vélo, en passant par l’équitation, il est probable qu’à l’avenir, non seulement aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, la question puisse devenir sérieuse.

En attendant, nombreuses sont les situation qui déjà requièrent l’usage du casque pendant les opérations de secours, de la Croix Rouge à la Protection Civile, ainsi que pour les pompiers évidemment.

Les casques Manta, par exemple, sont des modèles à haut niveau de protection qui s’adaptent à différentes situations d’urgence.Un mélange de plusieurs standards permet d’adapter le casque aux exigences de sauvetage dans l’eau, en treuil, pour les secours techniques et les opérations de recherche en ville, mais également dans les environnements naturels ainsi que dans les ambulances.

Voici une galerie des modèles les plus répandus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.