Guide de Formation de l’Auxiliare Ambulancier

0

L’auxiliaire ambulancier assure seul le transport d’un patient en véhicule sanitaire ASSIS (VSL, TAP…). Il assure, en ambulance, sous la responsabilité de l’ambulancier, la prise en charge d’un transport programmé ou urgent. Il participe à la surveillance, aux soins d’urgence et à l’accompagnement du patient.

L’auxiliaire ambulancier peut conduire un VSL (véhicule sanitaire léger), carrosserie blanche portant 3 croix bleues, sans avertisseur spéciaux, pouvant transporter simultanément jusqu’à 3 patients autonomes ou demandant une assistance au déplacement. Il est également le second membre d’une équipe constituée de deux professionnels dont au moins un détenant le DEA dans l’ambulance de type A, B ou C suivant la nouvelle norme NF EN 1789 2007 (véhicule sanitaire spécialement aménagé pour le transport de malades, blessés ou parturientes en position allongée, assise ou semi-assise).

L’auxiliaire ambulancier doit disposer :

  • d’un permis de conduire conforme à la règlementation en vigueur et en état de validité (pas de supension en cours, nombre de points suffisants) ;
  • de l’attestation préfectorale d’aptitude à la conduite de véhicule sanitaires (ambulance, VSL) après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R. 221-10 du code de la route ;
  • d’un certificat médical de vaccinations conforme à la règlementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France.
  • d’un attestation médicale de non-contre indication à la profession d’ambulancier délivrée par un médecin figurant sur la liste départementale des médecins agréés par la préfecture.
  • de l’AFGSU niveau 1 et 2 (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence) ou d’une formation équivalente reconnue par le ministère chargé de la santé, pour tous les postulants à l’exception de ceux ayant déjà assuré de telles fonctions avant le 1er janvier 2010.
  • d’une attestation de formation de 70 h avec évaluation des compétences acquises. Cette formation porte sur l’hygiène, la déontologie, les gestes de manutention, les règles du transport sanitaire et sur les gestes d’urgence en vue de l’obtention de l’AFGSU niveau 2 ou d’une formation équivalente reconnue par le ministère chargé de la santé. Cette formation est délivrée par les instituts de formation autorisés pour la formation au diplôme d’ambulancier.

[document url=”http://www.formationambulancier.fr/17_aux/17100_doc/17000_polycopie_AAA.pdf” width=”600″ height=”820″]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.