Maxi entraînement à  Toluca, au Mexique, à  la fin du séminaire international sur l’aide d’urgence

0

Les représentants internationaux reconnaissent les compétences que la Croix-Rouge Mexicaine a su démontrer de posséder à la fin du séminaire de Toluca.La ville mexicaine a accueilli les organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge internationales provenant de 19 pays, afin de parler d’aide d’urgence, d’ambulances et de services pré-hospitaliers.

La convention internationale s’est terminée par un exercice de simulation d’un violent séisme, avec 42 secouristes, paramédics, médecins, spécialistes des secours urbains, de haute altitude, experts de secours en cas d’explosions et incendies dans les édifices de grandes dimensions.

Les performances ont été appréciées et jugées très qualifiées par les personnes qui sont intervenues au sommet mexicain et appréciées pour les capacités d’organisation et de coordination ainsi que pour les compétences individuelles démontrées.Théâtre de l’exercice, le Centro Nacional de Capacitación y Adiestramiento (Centre National de Formation et d’Entraînement) de la Croix-Rouge à Toluca.Y ont été exécutées les manœuvres aériennes et terrestres pour l’extraction des victimes, situées vraisemblablement dans deux bâtiments à risque d’explosions en chaîne à cause de la concentration de gaz.

Iván Villarreal, Coordinateur de la Escuela Nacional de Técnicos en Urgencias Médicas (École Nationale de Techniciens des Urgences Médicales) de la Croix-Rouge, a expliqué que cet entraînement a permis de mettre en pratique les compétence des spécialistes, des techniciens et des secouristes de différents niveaux, aux prises avec des situations à risque particulièrement difficiles.En 20 minutes, les opérateurs ont réussi à entrer dans les bâtiments effondrés, extraire les victimes, alerter les services pré-hospitaliers, organiser les transferts en hélicoptère de secours, et les ambulances pour les 7 blessés graves.

À ceci s’ajoute que dans des conditions extrêmes, les spécialistes de la Croix-Rouge doivent vérifier leurs capacités à sélectionner, cataloguer et traiter les victimes d’une urgence comme peut l’être un violent séisme, qui détermine des lésions diverses, brûlures de différents degrés, fractures, états d’inconscience, face auxquels il faut agir vite et avec une précision technique et scientifique extrêmes afin de préserver la vie des personnes à risque.

Tout s’est bien passé et l’épreuve a parfaitement bien réussi, pour la satisfaction des organisateurs et des personnes qui sont intervenues durant le séminaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.