Prudence avec le sélénium

0

Durant ces dernières années, le sélénium a été utilisé pour prévenir différentes maladies cardiovasculaires, alors que les recherches d’un groupe de cardiologues de l’université de Warwick (Royaume Uni) reportent qu’il n’y aurait aucun fondement concret sur ses effets bénéfiques probables.

Selon les chercheurs britanniques de l’université de Warwick, prendre du sélénium pour prévenir les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type 2 est inutile, même si cela ne comporte pas de complications dangereuses.Voici donc une étude qui tente d’abattre le mythe de l’effet bénéfique du sélénium dans la prévention de nombreuses pathologies.

Le sélénium, élément principal du marché des intégrateurs, ne suffit pas à éviter le risque de développer certaines pathologies, comme on l’aurait toujours imprudemment cru.Les cardiologues ont analysé 20 mille personne, sélectionnant à l’intérieur de l’énorme documentation disposible 12 études spécifiques sur des personnes qui avaient pris du sélénium pendant un arc de temps défini. Résultat :aucune preuve concrète que la substance soit capable d’apporter des effets concrètement bénéfiques pour l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.