Résilience au changement climatique: Termites utilisent pour étudier la météo?

0

La collaboration entre les éleveurs de bétail et les météorologues de Tanzanie est le produit d’une dernière série d’alliances entre tradition et science moderne visant à améliorer la résilience au changement climatique. Ensemble, ils ont pour objectif de produire des prévisions météorologiques mieux adaptées aux besoins des agriculteurs.

Ils espèrent améliorer le rendement des cultures en puisant dans les connaissances indigènes et les techniques contemporaines de prévisions météorologiques. “Nous voulions savoir si les deux pouvaient être complémentaires”, a dit à IRIN par téléphone Isaac Yonah, un haut responsable chargé de coordonner les réunions communautaires pour l’Agence météorologique de Tanzanie (TMA).

Les agriculteurs du village de Sakala, situé dans le district de Ngorongoro, utilisent des pratiques traditionnelles – comme l’observation du mouvement des fourmis rouges, de la floraison des manguiers et d’autres arbres, de la migration des termites ou de l’aspect et de la couleur du ciel – et comparent leurs prévisions à deux semaines à celles publiées par la TMA..
“L’objectif est de valider la précision de leurs prévisions et d’obtenir des [prévisions] consensuelles. Au cours des trois dernières saisons, nous avons constaté que les prévisions étaient précises à plus de 80 pour cent” a dit M. Yonah.
Cette collaboration est le fruit d’un partenariat entre la TMA, Hakikazi Catalyst (une organisation à but non lucratif) et l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED), basé au Royaume-Uni.

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.