« Ils envoyaient un SMS avec un lien hypertexte à la personne qui appelle les secours, laquelle n’a qu’à cliquer dessus pour permettre à un site internet de récupérer les coordonnées GPS du téléphone. Je me suis dit que ça ne devait pas être très compliqué à programmer », raconte Martin Deroide, le Chef du service opérations au Service départemental d’incendie et de secours du Morbihan, le Sdis 56, et informaticien à ses heures perdues. Il a enchaîné les lignes du code chez lui avant de proposer son application au Sdis 56; l’idée de coder un tel programme vient d’une application similaire déjà utilisée par les gendarmes de haute montagne.

« Ce service est gratuit pour les victimes et ne coûte que le prix des SMS pour les secours, soit 70 € les 1 000 SMS »,explique le capitaine qui travaille sur une version améliorée qui permettrait d’envoyer des photos, voire à l’opérateur de prendre la main sur la caméra du téléphone pour se rendre compte de l’importance d’un sinistre ou d’alerter sans parler en cas de prise d’otages ou d’attaque terroriste par exemple.

Source