Frequentis partenaire de l'AIT dans un nouveau projet de recherche sur la sécurité en Autriche

Le partage électronique d'informations permet une collaboration complète dans la réponse aux catastrophes.

Vienne, Décembre 2016 - Un nouveau contrat pour la recherche sur la sécurité en Autriche vient d'être signé. Il s'agit d'une nouvelle étude sur le partage électronique d'informations entre centres de contrôle civils et militaires et systèmes d'information de gestion dans des scénarios de réponse aux catastrophes. L’objectif est de renforcer l’efficacité des opérations de secours en développant une conscience commune de la situation.
Un certain nombre d'événements peuvent déclencher une situation de crise, allant d'une tempête hivernale à des cyberattaques ou à un acte de terrorisme. Les effets peuvent varier considérablement, allant des pannes de courant à la destruction des infrastructures.
L'Autriche est bien préparée à faire face à ces situations. La grande inondation de 2013 a montré que notre pays compte de nombreuses personnes désireuses d’aider en cas de besoin. Pour atténuer les effets des catastrophes, il est primordial de définir des priorités et de coordonner les efforts des différentes parties. Dans une nouvelle étude intitulée "INTERPRETER", menée conjointement avec l'Institut de technologie autrichien AIT, les chercheurs étudient de nouvelles technologies qui harmonisent les informations électroniques. L’objectif est de donner aux organisations impliquées dans la réponse aux catastrophes une vision commune des aspects critiques de l’incident, tels que les domaines qui ont besoin d’aide, les priorités, et qui a quelles capacités.
Une richesse de savoir-faire et d'expertise parfaitement adaptée à ces types de demandes se trouve chez Frequentis, une société autrichienne qui fournit des systèmes de communication et d'information aux centres de contrôle du monde entier chargés de la sécurité. Depuis des années, Frequentis est reconnu comme le leader de l'innovation dans la sécurité des vols civils et militaires, la sécurité publique et la sécurité ferroviaire et maritime. Chaque année, Frequentis investit 12% de son chiffre d'affaires en recherche et développement, démontrant ainsi l'importance de la R&D pour l'entreprise.
Dans l’initiative INTERPRETER, Frequentis collabore avec l’ACI, qui coordonne le projet, sur l’interopérabilité dans les interventions en cas de catastrophe de nouvelle génération. Les nouvelles capacités prendront en charge
des organisations telles que les forces armées autrichiennes, qui sont chargées d'une assistance rapide en cas de catastrophe parallèlement à son devoir fondamental de défense nationale.
Les forces armées autrichiennes et les centres régionaux de gestion des urgences utilisent des systèmes électroniques pour traiter les montagnes de données impliquées dans une crise. INTERPRETER offre l’occasion de comparer électroniquement les données de ces systèmes hautement sécurisés.
Actuellement, les chercheurs d'INTERPRETER utilisent des méthodes de pointe pour la conception de logiciels afin de permettre un échange entièrement automatisé de données entre des systèmes d'information civils et militaires (de gestion). Il est essentiel de veiller à ce que les données soient cohérentes et traitées de manière partagée et interconnectée, afin qu'en cas de crise, les services d'urgence puissent créer une conscience commune de la situation, synchroniser les informations sur les zones touchées et renforcer l'efficacité et l'efficience des activités. la réponse.
La structure modulaire de la solution INTERPRETER lui permet d'être étendue et utilisée de manière durable. INTERPRETER permet également aux services d'urgence d'associer les personnes touchées au processus de réponse aux catastrophes, afin d'accroître encore l'efficacité globale de la gestion des incidents en Autriche.
Christian Flachberger, responsable de la recherche en sécurité chez Frequentis, a déclaré: «INTERPRETER représente une étape clé dans le développement de l'interopérabilité civilo-militaire et apportera une contribution significative à la gestion des crises et des catastrophes en Autriche. Nous sommes fiers d'être un partenaire dans ce projet. "
Ivan Gojmerac, coordinateur de projet de l'AIT, poursuit: «INTERPRETER s'appuie à la fois sur les activités de recherche de l'AIT des années précédentes et sur le projet INKA, mené par le ministère autrichien des transports, de l'innovation et de la technologie dans le cadre de son programme de recherche sur la sécurité, KIRAS. . Ces premières étapes ont jeté les bases d’INTERPRETER en développant les interfaces d’interopérabilité entre les systèmes d’information de gestion civils et militaires et en les testant avec succès, conjointement avec les organisations autrichiennes impliquées dans la gestion des crises et des catastrophes. "
Andrea Nowak, responsable de l'unité commerciale de gestion de l'information à l'AIT, ajoute: «Les plates-formes de communication numérique modernes sont de plus en plus importantes dans la gestion des catastrophes, car elles permettent aux parties concernées de coordonner leurs réponses et d'agir efficacement et rapidement. C'est pourquoi, depuis des années, l'AIT gère une équipe de recherche dédiée au sein de son département Digital Safety & Security, visant à développer de nouvelles technologies de l'information et de la communication à déployer en situation de crise.

À propos de l'AIT Institut autrichien de technologie
L'AIT Austrian Institute of Technology est la plus grande organisation de recherche non universitaire d'Autriche. Son département Digital Safety & Security développe des solutions technologiques dédiées principalement autour de la réponse aux catastrophes. Par-dessus tout, l'AIT se concentre sur des solutions de prévention des catastrophes et des méta-systèmes interopérables qui permettent des liens plus solides entre les organisations nationales et internationales impliquées dans la gestion des incidents.
Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez: www.ait.ac.at/en/dss

Les commentaires sont fermés.