La Fondation Airbus Helicopters soutient les Fidji à la suite du cyclone tropical Winston

 

 

Marignane, France, 4 mars 2016 - La Fondation Airbus Helicopters a apporté son soutien aux efforts de secours humanitaire suite au cyclone tropical Winston qui a frappé les îles Fidji le 21 février 2016, tuant au moins 43 personnes et en affectant 350 autres. La catastrophe a laissé de vastes zones de l'archipel fidjien sans électricité, sans approvisionnement en eau et sans communication et de fortes pluies ont provoqué des inondations soudaines, des glissements de terrain et des inondations côtières.

 

«Je suis très fier qu'Airbus Helicopters Foundation ait été en mesure de fournir le premier support Heliborne quelques heures après le sinistre», a déclaré Guillaume Faury, président du conseil d'administration de la fondation et directeur général d'Airbus Helicopters. «Les hélicoptères sont un outil essentiel pour surveiller les zones sinistrées et identifier le type d’urgence permettant d’organiser ultérieurement l’aide humanitaire».

 

Avant que le cyclone n'atteigne l'archipel, la Fondation Airbus Helicopters avait anticipé la crise humanitaire potentielle et s'employait de manière proactive à identifier des hélicoptères pouvant soutenir rapidement les sauveteurs. Cela a permis à la Fondation de fournir rapidement un soutien par hélicoptère à l'archipel des Fidji, en partenariat avec l'opérateur néo-zélandais Garden City Helicopters Ltd, l'entité de Fidji, Pacific Island Air. La Fondation s'est déjà associée à Vanuatu Helicopters il y a un an, une entité locale de Garden City, pour soutenir les opérations de secours au Vanuatu après le passage du cyclone Pam dans le pays en mars 2015.

 

Dans le cadre de l'accord de partenariat entre le centre de crise du ministère des Affaires étrangères français et la Fondation Airbus Helicopters, l'ambassade de France à Suva a coordonné les opérations de secours, permettant ainsi au bureau national de gestion des sinistres de Fidji de bénéficier d'un AS355. L'AS355 affrété par la Fondation a effectué un premier vol d'évaluation transportant des experts de la sécurité civile dans les heures qui ont précédé 48, à la suite de la catastrophe. Ce vol a permis la découverte d'un village totalement détruit sur l'île de Batiki et une aide d'urgence a ensuite été envoyée le lendemain par bateau.

De nombreux autres vols ont suivi au cours de la semaine, la Fondation laissant l'hélicoptère à la disposition des secouristes pour une assistance supplémentaire. Il a notamment permis de transporter 8 tonnes de matériel humanitaire vers les zones les plus gravement endommagées et devenues inaccessibles.

Ces vols ont également permis d'identifier rapidement les écoles les plus endommagées, révélant un besoin urgent de réparations pour environ 100 avant qu'elles puissent rouvrir.

 

Certains vols ont également été effectués dans des villages inaccessibles et gravement dévastés à la demande de l'équipe de la Croix-Rouge des Fidji pour l'évaluation de leurs dégâts et le transport de volontaires de la Croix-Rouge.

La Fondation Airbus Helicopters a déjà eu plusieurs occasions de soutenir la Croix-Rouge au cours des dernières années 2. Cette coopération aux Fidji constitue la première action de soutien aux hélicoptères depuis que la Fondation Airbus a signé un partenariat en novembre dernier avec la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

Les commentaires sont fermés.