Abrasions cornéennes et corps étrangers dans l'œil : que faire ? Diagnostic et traitement

Les abrasions cornéennes sont des défauts épithéliaux superficiels et spontanément résolutifs. Les lésions conjonctivales et cornéennes les plus fréquentes sont les corps étrangers et les écorchures

Un port inapproprié de lentilles de contact peut endommager la cornée.

Bien que les corps étrangers superficiels quittent souvent la cornée spontanément dans le film lacrymal, ils peuvent parfois laisser une abrasion résiduelle, d'autres corps étrangers restent sur ou dans la cornée.

Parfois, un corps étranger piégé sous la paupière supérieure provoque une ou plusieurs abrasions cornéennes verticales qui s'aggravent avec le clignement des yeux.

Abrasions cornéennes : peuvent survenir à la suite d'un traumatisme apparemment mineur

La pénétration intraoculaire peut se produire dans des traumatismes apparemment mineurs, en particulier lorsque des corps étrangers proviennent d'outils à grande vitesse (par exemple, des perceuses, des scies, tout outil doté d'un mécanisme métal sur métal), de l'utilisation d'un marteau ou d'éruptions.

Avec une plaie cornéenne, l'infection ne se développe généralement pas à partir d'un corps métallique étranger.

Cependant, des cicatrices cornéennes et des dépôts de rouille peuvent se développer. De plus, si un corps étranger cornéen est constitué de matière organique, une infection peut se développer.

Si la pénétration intraoculaire n'est pas reconnue, quelle que soit la composition du corps étranger, une infection peut se développer dans l'œil (endophtalmie).

Écorchures cornéennes et corps étrangers dans l'œil : symptômes

Les symptômes et signes d'abrasion cornéenne ou de présence de corps étranger incluent la sensation de présence d'un corps étranger, larmoiement, rougeur et parfois écoulement.

La vision est rarement affectée (contrairement aux lacérations).

Diagnostic en cas d'abrasions cornéennes et de corps étrangers dans l'œil

  • Examen à la lampe à fente, généralement avec coloration à la fluorescéine

Après instillation d'un anesthésique dans le fornix inférieur (par exemple 2 gouttes de proparacaïne 0.5%), chaque paupière est inversée, et l'ensemble de la conjonctive et de la cornée sont inspectés avec une lentille binoculaire (grossissante) ou une lampe à fente.

La coloration à la fluorescéine par éclairage avec une lumière au cobalt rend les abrasions et les corps étrangers non métalliques plus évidents.

Le signe de Seidel est le flux de fluorescéine d'une déchirure cornéenne, qui est visible lors de l'examen à la lampe à fente.

Un signe de Seidel positif indique une perte d'humeur aqueuse par perforation cornéenne.

Les patients présentant de multiples abrasions linéaires verticales doivent avoir les paupières éversées pour rechercher un corps étranger sous la paupière supérieure.

Les patients présentant un risque élevé de lésion intraoculaire ou (plus rarement) une perforation bulbaire visible ou une pupille en forme de larme subissent un scanner pour exclure un corps étranger intraoculaire et doivent être vus par un ophtalmologiste dès que possible.

L'IRM ne doit pas être prescrite si un corps étranger métallique est suspecté en raison de la possibilité que le métal se déplace et cause d'autres blessures.

Traitement des abrasions cornéennes et des corps étrangers dans l'œil

  • Pour les corps étrangers superficiels, irrigation ou élimination avec un coton-tige humide ou une petite aiguille
  • Pour les abrasions cornéennes, la pommade antibiotique et la dilatation pupillaire
  • Pour les corps étrangers intraoculaires, ablation chirurgicale

Après avoir instillé un anesthésique dans la conjonctive, les médecins peuvent retirer les corps étrangers de la conjonctive par irrigation ou en les retirant avec un coton-tige stérile humide.

Un corps étranger cornéen qui ne peut pas être retiré par irrigation doit être soigneusement retiré avec la pointe d'une spatule stérile (un instrument conçu pour retirer les corps étrangers oculaires) ou une aiguille hypodermique de calibre 25 à 27 sous grossissement par des loupes binoculaires ou, de préférence, par grossissement avec une lampe à fente ; le patient doit être capable de regarder sans bouger l'œil pendant le retrait.

Les corps étrangers d'acier ou de fer qui restent sur la cornée pendant plus de quelques heures peuvent laisser un anneau de rouille sur la cornée, qui doit à son tour être éliminé sous un grossissement de lampe à fente en grattant ou en utilisant une fraise rotative à basse vitesse ; le retrait est généralement effectué par un ophtalmologiste.

Les écorchures

Dans la plupart des cas d'abrasion cornéenne, une pommade antibiotique ophtalmique (par exemple bacitracine/polymyxine B ou ciprofloxacine 0.3 % 4 fois/jour pendant 3 à 5 jours) doit être prescrite jusqu'à la guérison du défaut épithélial.

Les porteurs de lentilles de contact présentant des abrasions cornéennes ont besoin d'un antibiotique avec une couverture anti-pseudomonas optimale (par exemple, pommade à la ciprofloxacine 0.3%, 4 fois/jour).

Pour le soulagement symptomatique des abrasions plus importantes (par exemple, avec une surface > 10 mm2), la pupille doit également être dilatée une fois avec un cycloplégique à courte durée d'action (par exemple, 1 goutte de cyclopentolate 1% ou d'homatropine 5%).

Les pansements oculaires peuvent augmenter le risque d'infection et ne sont généralement pas utilisés, en particulier pour les écorchures causées par des lentilles de contact ou des objets qui peuvent être contaminés par le sol ou la végétation.

Les corticostéroïdes ophtalmiques ont tendance à favoriser la croissance fongique et la réactivation du virus de l'herpès simplex et sont contre-indiqués.

L'utilisation continue d'anesthésiques topiques peut compromettre la cicatrisation et est donc contre-indiquée.

La douleur peut être gérée avec des analgésiques oraux.

L'épithélium cornéen se régénère rapidement ; même les abrasions étendues guérissent en 1 à 3 jours.

Les lentilles de contact ne doivent pas être portées tant que la plaie n'est pas cicatrisée.

Une visite de suivi chez un ophtalmologiste 1 à 2 jours après la blessure est recommandée, surtout si le corps étranger a été retiré.

Corps étrangers intraoculaires

Les corps étrangers intraoculaires nécessitent une ablation chirurgicale immédiate par un ophtalmologiste.

Des antimicrobiens systémiques et topiques (efficaces contre Bacillus cereus si la lésion est contaminée par de la terre ou de la végétation) sont indiqués ; ceux-ci incluent la ceftazidime 1 g EV toutes les 12 h, en association avec la vancomycine 15 mg/kg EV toutes les 12 h et la solution ophtalmique de moxifloxacine 0.5% toutes les 1-2 h.

Les onguents doivent être évités si le globe oculaire est lacéré.

Une coupelle de protection (telle que la coupelle de Fox ou le tiers inférieur d'un gobelet en papier) est appliquée et articulée sur l'œil pour empêcher une pression accidentelle de provoquer une fuite du contenu oculaire à travers le site de pénétration.

Les plâtres doivent être évités.

La prophylaxie antitétanique est indiquée après des blessures ouvertes du globe oculaire.

Comme pour toute lacération du globe oculaire, les vomissements (par exemple dus à la douleur), qui peuvent augmenter la pression intraoculaire, doivent être évités.

En cas de nausées, un antiémétique peut être prescrit.

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Maladies auto-immunes : le sable dans les yeux du syndrome de Sjögren

Blépharoptose : Apprendre à connaître l'affaissement des paupières

La source:

MSD

Vous pourriez aussi aimer