Examen dermatologique pour vérifier les grains de beauté: quand le faire

Les grains de beauté (ou nævi) sont des formations pigmentées de la peau ou des muqueuses résultant d'un développement anormal des mélanocytes, cellules normalement présentes dans notre peau

Habituellement, les grains de beauté apparaissent sous forme de plaques circonscrites, de forme arrondie ou ovale, plates ou surélevées par rapport à la peau environnante.

Les taupes peuvent varier en taille et en couleur et peuvent changer avec le temps

Certains changements sont inoffensifs, tandis que d'autres, affectant par exemple la forme et la taille, peuvent être une sonnette d'alarme.

Pour cette raison, il est conseillé d'avoir des contrôles réguliers avec un dermatologue pour détecter les mélanomes lorsqu'ils sont encore à leurs débuts.

Nevi : à quoi ressemblent les tumeurs bénignes de notre peau ?

Connaître ses grains de beauté est important : être informé est le premier pas vers une prévention efficace.

Il faut donc savoir que nos grains de beauté peuvent varier en forme, taille et couleur.

Un grain de beauté peut être plat, légèrement arrondi ou dépasser sensiblement de la peau, il peut être de différentes tailles et couleurs allant du rose foncé au brun foncé.

Environ 30 % des mélanomes évoluent à partir d'un grain de beauté préexistant, tandis que les 70 % restants se développent « de novo », c'est-à-dire à un endroit de la peau où aucun grain de beauté n'était auparavant présent.

Bien qu'aux stades précoces il soit encore difficile de faire la différence entre un naevus et un mélanome, lors de l'examen dermatologique les caractéristiques qui permettent au spécialiste de mettre en évidence la présence d'une tumeur maligne, ou une évolution suspecte, sont déjà évidentes.

Cependant, lorsqu'une lésion pigmentée se développe ou change de manière significative, il est facile même pour le patient de remarquer une sonnette d'alarme : dans ce cas, il est nécessaire de contacter immédiatement le spécialiste.

Facteurs de risque pour les grains de beauté

Il existe des facteurs de risque bien connus pour le développement des mélanomes : les personnes qui ont plus de 100 grains de beauté et les personnes ayant un phototype clair (yeux bleus/verts, peau claire, tendance aux coups de soleil).

Dans tous les cas, il est bon que tous les patients, quelle que soit la présence de ces facteurs de risque, connaissent les bonnes pratiques pour réduire la possibilité de survenue d'un mélanome et les éléments à prendre en compte lors de l'examen de leur peau.

Quels sont les facteurs de risque des grains de beauté modifiables, c'est-à-dire non liés à la génétique et aux antécédents familiaux, pour le mélanome ?

Les lampes UV sont certainement un danger pour notre peau et doivent être évitées.

La lumière directe du soleil est également à éviter, il est donc important de toujours utiliser une crème solaire avec un filtre élevé (SPF 50 ou plus) et de se couvrir pendant les heures les plus chaudes avec des lunettes de soleil, des chapeaux et des vêtements légers mais opaques.

Les coups de soleil et les photo-expositions intenses sont donc les principaux facteurs de risque de développement du cancer de la peau, surtout si ces événements surviennent tôt dans la vie (enfance/adolescence).

Taupes : des signes à ne pas sous-estimer

Afin de pouvoir contrôler les changements que subissent les grains de beauté au fil des ans, il est conseillé de suivre un traitement régulier de prévention, qui va au-delà de l'observation quotidienne de sa propre peau.

Cette dernière doit être réalisée dans tous les cas en tenant compte de la règle mnémotechnique « ABCDE » qui permet de repérer une lésion pigmentée suspecte et de la porter à la connaissance du dermatologue, sans attendre le contrôle périodique.

  • asymétrie : il faut faire plus attention si un naevus est asymétrique.
  • bords : si irréguliers
  • couleur : faites attention au nombre de couleurs de la lésion ; la présence de plus d'une couleur dans le même « grain de beauté » ne doit pas être sous-estimée
  • diamètre : si supérieur à 6 mm
  • évolution : si ce qui nous apparaît comme une taupe se développe trop rapidement, il faut le considérer comme une sonnette d'alarme.

Bilan taupes : un rendez-vous avec la prévention

Apprendre à regarder votre corps et à vérifier l'état de vos grains de beauté est important, mais cela ne signifie pas que vous pouvez vous passer de visites régulières chez votre dermatologue.

A l'âge adulte, tout individu doit se soumettre à un contrôle dermatologique une fois par an, en particulier dans le cas des patients présentant des facteurs de risque élevés (pour lesquels un suivi plus rapproché peut être exigé par le spécialiste).

Il s'agit d'une lentille spéciale qui permet au dermatologue d'identifier la présence d'un mélanome ou d'un naevus hautement atypique avant qu'il ne soit reconnaissable à l'œil nu.

S'il est reconnu à un stade précoce, le mélanome peut être enlevé chirurgicalement avec une simple procédure ambulatoire sous anesthésie locale.

En revanche, un mélanome avancé peut représenter un risque sérieux pour la santé du patient, et peut même se développer de manière métastatique.

Si le spécialiste l'estime nécessaire, dans des cas sélectionnés (patients présentant de nombreuses lésions, méritant une surveillance rapprochée) un examen de deuxième niveau, la cartographie des grains de beauté, peut être demandé.

Il s'agit d'un examen qui permet de surveiller l'état des grains de beauté individuels en acquérant des images non seulement macroscopiques mais aussi dermoscopiques.

L'examen consiste à observer tous les grains de beauté du corps du patient, des deux côtés, à l'aide d'un vidéodermatoscope informatisé, un instrument à lentille doté d'une caméra HD qui, placé sur chaque grain de beauté, en fournit une image détaillée.

A la fin de l'examen, les images sont archivées puis superposées à celles prises lors des examens ultérieurs, afin de mettre en évidence toute modification cliniquement significative ou l'apparition d'une nouvelle lésion.

Que faire si une taupe se casse?

Un grain de beauté peut se casser, peut-être à la suite d'un traumatisme ou d'un frottement brusque.

Contrairement à la croyance populaire, un grain de beauté cassé n'est pas plus susceptible de se transformer en mélanome qu'un grain de beauté sain et n'est donc pas plus dangereux qu'un grain de beauté normal.

Cependant, un naevus rompu ne doit pas être pris à la légère : toute surinfection de la plaie peut masquer la véritable apparence du naevus, rendant difficile son évaluation clinique et dermatoscopique.

Dans tous les cas, un naevus traumatisé doit être évalué par un dermatologue en même temps que tous les autres grains de beauté, après la résolution du traumatisme (application d'une crème antibiotique si nécessaire par le médecin traitant).

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Le psoriasis, une maladie de peau sans âge

SkinNeutrAll®: Checkmate pour les substances nocives pour la peau et inflammables

Guérison des plaies et oxymètre de perfusion, un nouveau capteur semblable à la peau peut cartographier les niveaux d'oxygène dans le sang

Le psoriasis, une maladie de peau sans âge

Épidermolyse bulleuse et cancers de la peau : diagnostic et traitement

La source:

Humanitas

Vous pourriez aussi aimer