Fibrocovid: Long Covid peut conduire à la fibromyalgie, révèle une étude de l'hôpital Rizzoli de Bologne

Fibromyalgie de Long Covid : dite « FibroCovid » : parmi les principaux facteurs de risque de la développer figurent le sexe masculin et l'obésité

Fibrocovid : le Covid serait lié à la fibromyalgie

L'infection serait un facteur prédisposant au développement du syndrome, qui provoque, entre autres, des douleurs et une fatigue musculaires et osseuses généralisées.

C'est ce que révèle une étude coordonnée par le service de rhumatologie de l'institut orthopédique Rizzoli de Bologne, récemment publiée dans la revue de la société scientifique qui rassemble des rhumatologues de toute l'Europe (RMD Open : Rheumatic and Musculoskeletal Diseases).

Le point de départ pour les chercheurs était « l'afflux croissant de patients dans les cliniques de rhumatologie qui, après avoir contracté la maladie de Covid-19, se plaignaient de symptômes articulaires comprenant des douleurs, des gonflements et des raideurs », explique Rizzoli.

« Dans notre étude – précise Francesco Ursini, rhumatologue Rizzoli et premier auteur – grâce à une enquête menée auprès de plus de 600 personnes présentant des séquelles à long terme d’une infection symptomatique au Covid-19, c’est-à-dire ce qu’on entend par long-Covid, nous avons observé pendant la première fois au monde qu'environ 30% des patients présentent des symptômes compatibles avec le diagnostic de fibromyalgie même après six mois et plus de la guérison de l'infection aiguë ».

Covid et fibromyalgie : selon les chercheurs, qui ont nommé ce syndrome 'FibroCovid', le sexe masculin et l'obésité sont parmi les principaux facteurs de risque de développer ce syndrome

Alors que l'obésité est un facteur prédisposant connu pour la fibromyalgie et les maladies musculo-squelettiques en général », expliquent les chercheurs, « les hommes sont généralement moins touchés par cette maladie.

Ce résultat "apparemment s'accorde avec la tendance établie à développer des formes plus sévères de Covid-19 chez les hommes", explique Riccardo Meliconi, directeur de rhumatologie à l'hôpital Rizzoli.

« Par conséquent, dans notre interprétation, le développement de 'FibroCovid' pourrait être lié à des formes particulièrement sévères de Covid-19 qui affectent le système musculo-squelettique, le système nerveux et le système immunitaire pendant plusieurs mois après la guérison de la primo-infection, générant ainsi le symptômes douloureux.

Fondamentalement, dit Ursini, l'étude de l'institut de Bologne «confirme ce que les rhumatologues du monde entier vivent au quotidien dans leurs interventions chirurgicales : une augmentation significative du nombre de cas de fibromyalgie, une maladie pour laquelle, malheureusement, il existe encore des peu d'options thérapeutiques ».

L'objectif dans un avenir proche « sera de suivre ces patients dans le temps pour évaluer si l'évolution de la maladie est auto-limitative, comme c'est généralement le cas dans les maladies post-virales, ou si elle tend à devenir chronique comme dans la fibromyalgie primaire. », explique le spécialiste.

« Par ailleurs, nous prévoyons de lancer un programme de rééducation dédié à ces patients, basé sur des techniques d'activité physique adaptées, en collaboration avec le groupe de recherche coordonné par Maria Grazia Benedetti, directrice de l'Unité de médecine physique et de rééducation Rizzoli ».

Les universités de L'Aquila et de Turin et le Campus Biomedico de Rome ont également contribué à la recherche.

Lire aussi:

Fibromyalgie : l'importance d'un diagnostic

La polyarthrite rhumatoïde traitée avec des cellules implantées qui libèrent un médicament

Oxygénothérapie à l'ozone dans le traitement de la fibromyalgie

La source:

Agence Dire

Vous pourriez aussi aimer