Systèmes de santé en transition: la Croatie reçoit un carton jaune

Le 1 de juillet, la Croatie est devenue le 2013ème État membre de l’Union européenne, après plus de trois décennies de transformation politique et économique. Au cours des années précédant l'adhésion, la Croatie a mis en œuvre un certain nombre de réformes importantes dans le secteur de la santé, notamment des modifications des mécanismes de paiement, de la tarification et du remboursement des produits pharmaceutiques ainsi que de la fourniture de soins de santé (réforme des soins d'urgence). Le plus important était la réforme financière 28 visant à résoudre les problèmes de longue date des déficits hospitaliers.

Toutefois, la Croatie ne doit en aucun cas ralentir ses efforts de réforme, d'autant que l'UE, alarmée par la détérioration récente de son économie, l'a soumise à un contrôle budgétaire accru. Récemment, la Commission européenne a demandé à la Croatie de renforcer son rapport coût-efficacité, en particulier dans le secteur hospitalier, qui souffre encore d'inefficacités et reste une source essentielle de dette dans le système.

Cette pression croissante pourrait stimuler la mise en œuvre de la stratégie nationale du gouvernement relative aux soins de santé 2012-2020, qui définit les priorités de réforme du secteur des soins de santé, telles que la coordination entre les différents niveaux de soins, ainsi que l'amélioration de la qualité et de l'accessibilité des soins dans toutes les régions.

2014 Observatoire européen des systèmes et des politiques de santé

Les commentaires sont fermés.