Obama: limiter les prescriptions d'opiacés ne résoudra pas la crise de l'héroïne

Le président Barack Obama a refusé lundi de souscrire à la proposition la plus audacieuse des gouverneurs du pays visant à lutter contre la crise de l'héroïne: limiter le nombre de médicaments antidouleur de grande puissance pouvant être prescrits à la fois.

Une recommandation visant à limiter le nombre d'analgésiques opioïdes que les médecins peuvent distribuer grâce à un soutien bipartite acquis lors de la réunion d'hiver de la National Governors Association, ce week-end.

Lors d’une réunion avec les gouverneurs qu’il a accueillies lundi à la Maison Blanche, Obama a toutefois fait part de son optimisme, soulignant que les analgésiques sont parfois le seul traitement réaliste pour les habitants des communautés rurales.

 

CONTINUER SUR WP

Les commentaires sont fermés.