Urgence massive à Strasbourg après un attentat terroriste au marché de Noël: victimes de 3 et 11 blessées.

STRASBOURG - Mardi soir, un homme armé d'un pistolet automatique et d'un couteau a tiré sur la foule réunie au marché de Noël. Trois ont été tués et 11 a été blessé dans cette fusillade. La police a déclaré qu'il s'agissait d'un terroriste présumé et qu'il était toujours en fuite. Il aurait été blessé par le tir d'un policier.

Des témoins ont déclaré avoir entendu des cris et des coups de feu et que, pour la première fois, des gens ont pensé qu'il pourrait s'agir de pétards, mais ils ont également déclaré que lorsqu'ils se sont approchés de la scène, ils ont réalisé que c'était encore plus grave qu'ils ne le pensaient.

Autour de 350, des personnes, parmi lesquelles des policiers, des soldats et des hélicoptères, ont pris la relève de l'attaquant qui avait «semé la terreur» dans la ville, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Photo de Keven De Rito

Les autorités françaises traitent les tirs. Ils ont réussi à identifier l'homme et des recherches sont en cours. L'attaquant devrait être un homme âgé de 29, mais la motivation de cette action est toujours inconnue.

À partir de maintenant, la sécurité sera encore plus sévère au marché de Noël.

Pour des raisons de sécurité, la police a évacué le centre de Strasbourg et a ordonné aux personnes de quitter par le nord et de «ne pas se diriger vers Neudorf». La zone a été mise au lockdown. De plus, le Parlement européen à Strasbourg, situé à quelques kilomètres du lieu de l'attaque, a été mis sous clef pendant la nuit.