Aux Etats-Unis, le shutdown épargne les services d’urgence, pour l’instant

0

La fermeture des bureaux publics des Etats-Unis (appelée « shutdown ») ne frappe pas les services d’urgence. Les autorités fédérales, qui ont également dû fermer leurs bureaux et licencier 800 mille personnes, tranquillisent la population. Le numéro d’appel d’urgence 911, qui active l’aide médicale d’urgence, les pompiers et les forces de police, reste pleinement fonctionnel, tout comme les services médicaux et les prestations de prévoyance.

Toutefois, le cinquième jour consécutif de paralysie du secteur public des Etats-Unis évoque des scénarios plutôt sombres sur la tenue de ces colonnes portantes du gouvernement américain. La bataille politique entre démocrates et républicains sur la réforme de la politique sanitaire voulue par Obama est en train de se transformer en boomerang, effrayant les citoyens qui se posent des questions sur leur avenir. Depuis les Etats-Unis arrivent les premières nouvelles de dysfonctionnement et de paralysie qui intéressent également de secteur de l’urgence. La fermeture des entrées aux grandes zones protégées effraie les résidents à l’intérieur du périmètre des parcs.

Au Tennessee oriental, par exemple, dans la zone des Great Smoky Mountains, les communautés locales parlent de difficultés de mouvement déterminées par la fermeture des portails de la zone naturelle protégée, qui conditionne le transport scolaire et les services d’urgence. En effet, les routes secondaires augmentent énormément les temps d’intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.