Chute d’un hélicoptère, les secours écossais trop lents

0

Le 23 août 2013, un hélicoptère en service entre les plateformes pétrolifères et la terre ferme écossaise a chuté à trois miles marines de l’aéroport de Sumburgh, provoquant la mort de 4 des 18 passagers. Les enquêteurs qui cherchent à déterminer les causes du grave accident pointent le doigt contre les secours, trop lents, demandant une révision des procédures de sauvetage en mer sur ce tronçon de côte.

Selon la reconstruction, le Super Puma L2 aurait perdu de la puissance de façon soudaine, alors qu’il se trouvait près de la côte : l’amerrissage de fortune a été conduit correctement, mais dès qu’il a touché l’eau, le véhicule s’est retourné, coulant partiellement. L’équipage et les passagers se sont retrouvés à l’eau et ont dû attendre plus d’une heure avant d’être secourus par un bateau de secours, arrivé avec grand retard à cause des conditions de navigation adverses. Pour trois hommes et une femme, tous employés sur les plateformes pétrolifères, il n’y a pas eu d’espoir, et ils étaient déjà décédés quand ils ont été repêchés.

Un rapport de la Air Accidents Investigation Branch (UIIA) recommande à l’autorité pour l’aviation civile de « revoir les risques et d’adapter les prestations de secours pour le tronçon de mer à l’ouest de Sumburgh ». Le document met l’accent sur les procédures de secours inadaptées, également en termes d’hommes et de moyens, surtout au vu de la circulation croissante d’hélicoptères entre la terre-ferme et les plateformes pétrolifères off shore.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.