La maison médicale de Lux est lancée

0

C’était l’un des points majeurs de la campagne électorale de la liste portée par Denis Evrard aux dernières élections. Et sur le sujet, il y a l’unanimité quant à la désertification médicale dont est victime la commune. Il y a deux ans, le dernier médecin généraliste est parti à la retraite. Aujourd’hui, la commune de la couronne chalonnaise ne dispose plus que d’un pédiatre et de deux infirmières. C’est bien trop peu alors que plus de 25.000 véhicules/jour traversent la commune. Après avoir sondé les professionnels de santé, la conclusion s’est imposée d’elle même : la commune ne dispose pas de locaux suffisamment grands pour accueillir dans de bonnes conditions d’éventuels médecins.

MORE INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.