Zika en Europe : une urgence sous-estimée ?

Entre changement climatique et risques sanitaires

La Alarme Zika a ramené l'attention sur l'inquiétude croissante concernant à transmission vectorielle maladies en Europe, avec un accent particulier sur les risques que le virus Zika fait peser sur le continent. Initialement identifié dans Ouganda En 1947, le virus Zika s'est propagé de manière significative dans diverses régions du monde, notamment en Europe, où les premiers cas transmis localement par des moustiques ont été signalés en 2019.

Qu'est-ce que le virus Zika et comment se transmet-il

Le virus Zika se transmet principalement par les moustiques des Genre Aedes, actif surtout pendant la journée. La plupart des infections sont asymptomatiques, mais les symptômes, lorsqu'ils sont présents, comprennent de la fièvre, des éruptions cutanées, une conjonctivite, des douleurs musculaires et articulaires, un malaise général et des maux de tête, qui disparaissent généralement en 2 à 7 jours. La grossesse est une période de vulnérabilité particulière, car l'infection peut provoquer microcéphalie et autres malformations congénitales dans l' fœtus, ainsi que des complications telles qu'un accouchement prématuré et une fausse couche. Autres complications comprennent le syndrome de Guillain-Barré, les neuropathies et la myélite.

Comment prévenir l’infection et quels traitements sont disponibles

Il n'y a pas de traitement spécifique pour l’infection par le virus Zika ou les maladies qu’elle provoque. Le repos, l'hydratation et l'utilisation d'antipyrétiques et/ou d'analgésiques pour gérer les symptômes sont recommandés. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est déconseillée jusqu'à ce que l'infection par le virus de la dengue soit exclue en raison du risque de saignement. En matière de prévention, la stratégie la plus efficace reste la protection contre les piqûres de moustiques grâce à l’utilisation de répulsifs, de moustiquaires et de vêtements de protection.

L'impact du changement climatique et le risque de tropicalisation en Italie

Changement climatique , avec l'augmentation des températures et la variabilité des précipitations, modifie l'habitat des moustiques vecteurs, augmentant ainsi le risque de propagation du virus Zika, même en Europe. Italie, avec son climat méditerranéen qui tend à devenir de plus en plus tropical, est particulièrement exposée à ce risque. La présence et l’activité du vecteur Aedes, ainsi que le changement climatique, pourraient faciliter la propagation du virus Zika sur le continent, rendant indispensable une surveillance constante et la mise en œuvre de stratégies efficaces de prévention et de contrôle.

Sources

Vous pourriez aussi aimer