Osimertinib : actualité pour le traitement du cancer du poumon

Efficacité de l'osimertinib dans le cancer du poumon NSCLC : une étude révolutionnaire

Résultats présentés lors du récent Société américaine d'oncologie clinique (ASCO) à Chicago ont promis de meilleures perspectives pour les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules. Selon les conclusions du LAURA étude, osimertinib réduit le risque de progression de la maladie ou de décès de 84 % chez les patients présentant des mutations du gène EGFR.

Osimertinib et survie sans progression

Le traitement, un essai de phase III, LAURA, a ajouté plus trois ans de survie sans progression chez les patients atteints d'un CPNPC de stade III inopérable avec mutation de l'EGFR. Publié dans le New England Journal of Medicine, les auteurs de l'étude affirment que l'osimertinib a produit de meilleurs résultats que les thérapies traditionnelles, donnant ainsi de l'espoir aux patients traités avec des thérapies inefficaces.

Durvalumab : une innovation en immunothérapie

Une autre thérapie à l'étude, durvalumab, a conduit à un Réduction de 27 % du risque de décès chez les patients atteints de SLSC. Cette découverte apparaît comme une avancée dans le traitement des formes agressives de cancer du poumon pour lesquelles il n’existait pas de thérapies efficaces. Ces résultats soulignent l’importance de la recherche et du développement continus de nouveaux médicaments et le rôle clé qu’ils jouent dans le domaine de l’oncologie. Filippo de Marinis du Institut européen d'oncologie a souligné l’importance de ces découvertes. Selon lui, au vu des résultats, l'osimertinib peut être considéré comme le nouveau traitement standard pour les patients atteints d'un CPNPC non résécable avec mutation EGFR. Il a également déclaré qu’une réduction du risque de 84 % est sans précédent.

L'avenir du traitement du cancer du poumon

Ces résultats démontrent l'importance de l'engagement dans la recherche thérapeutique ciblée et l'immunothérapie pour améliorer la qualité de vie et les perspectives de vie des patients atteints d'un cancer du poumon. Les études futures, attendues à la lumière des résultats présentés, conduiront à de nouvelles recherches pour améliorer les thérapies et proposer de meilleurs traitements. Cela pourrait donner de l’espoir à des millions de patients qui n’ont pas encore trouvé de solutions adaptées.

Sources

Vous pourriez aussi aimer