De nouvelles frontières dans le traitement du cancer de l'estomac

Quand la recherche ouvre la porte à l’espoir

Le traitement de cancer de l'estomac entre dans une nouvelle ère grâce à des découvertes innovantes qui promettent d’améliorer considérablement la survie et la qualité de vie des patients. Cet article explore les dernières avancées, avec un accent particulier sur le traitement ciblé zolbétuximab, et donne un aperçu de l'avenir du traitement du cancer gastrique.

L’essor de la thérapie ciblée

La recherche sur le cancer de l'estomac a fait d'énormes progrès grâce à l'introduction de thérapies ciblées, telles que zolbétuximab, un anticorps monoclonal prometteur pour les patients atteints de HER2 négatif tumeurs exprimant des niveaux élevés de CLDN 18.2. Cette protéine, normalement présente dans les cellules de la muqueuse gastrique, devient davantage exposée avec le développement du cancer de l'estomac, offrant ainsi une cible thérapeutique. Le traitement standard actuel pour ces patients se limite à la chimiothérapie, avec une survie moyenne d'environ 12 mois. Cependant, le LUMI L'étude a démontré que l'ajout de zolbetuximab à une chimiothérapie standard peut réduire considérablement le risque de progression de la maladie ou de décès, prolongeant la survie médiane à 14.4 mois, contre 12.2 mois dans le groupe placebo.

Résultats prometteurs des essais cliniques

Phase 3 de l’essai clinique international LUMI, menée auprès de 507 patients dans 18 pays, a révélé que le zolbetuximab, en association avec Chimiothérapie CAPOX, amélioré la survie sans progression et doublé le risque d'absence de progression de la maladie à 2 ans. De plus, ce traitement a considérablement prolongé la survie globale et réduit le risque de décès de 23 %, sans ajouter de toxicité significative au schéma thérapeutique.

Le chemin vers des soins personnalisés

Cette découverte marque une étape significative vers un traitement personnalisé du cancer de l’estomac, offrant aux patients la possibilité de choisir, en concertation avec leur médecin, le schéma thérapeutique le plus adapté. S'il est approuvé, le zolbetuximab deviendra le premier traitement ciblé aux États-Unis pour les patients atteints de maladies avancées. Gastrique HER2-négatif ou cancer de la jonction gastro-œsophagienne exprimant CLDN 18.2.

Perspectives d'avenir

En plus du zolbetuximab, d'autres protocoles de chimiothérapie, tels que FLOT et SOX, continuent d'être l'épine dorsale du traitement périopératoire dans de nombreux pays, montrant des améliorations de la survie des patients atteints d'un cancer de l'estomac de stade II ou III. Les recherches se poursuivent également dans les domaines de chimioradiothérapie et chimiothérapie adjuvante, dans le but d'identifier les traitements les plus efficaces en fonction des caractéristiques individuelles de la tumeur et du patient.

Sources

Vous pourriez aussi aimer