ECG Reconnaître les règles simples VT, 3 de Ken Grauer

ARTICLE ORIGINAL SUR MEDEST118 ICI - Une question sur l'ectopie et l'aberrance, même si d'influence mineure sur la thérapie basée sur la présentation clinique, a fait l'objet d'un débat intéressant dans ECG + communauté.
Prof. Ken Grauer et d'autres membres de la communauté ont expliqué pourquoi 12, qui précède, dirigeait EKG, avec une bonne approximation, se référant à une TV et non à une TVS conduite avec aberrance.

Ce sont les critères EKG qu’ils ont identifiés:

  1. Axe extrême «axe nord-ouest»: (négatif en tête I, positif en tête aVR);
  2. Le plomb V1 est amorphe
  3. Le plomb V6 est presque tout négatif
  4. Aucun complexe RS diphasique dans les dérivations précordiales
  5. Onde R monophasique en plomb V1 («oreille de lapin» gauche plus grande)
  6. Complexes QR diphasiques dans les sondes V2 et V3.
  7. Complexes QS monophasiques dans les dérivations V4, V5 et V6.
  8. Le signe de Josephson (marquant le nadir de la vague S)

Ces critères, même s'ils sont présents dans ce cas, sont universellement valables.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, MEDEST a déjà posté sur ce sujet dans un post précédent. Vous y trouverez toutes les références sur les critères ECG pour le diagnostic différentiel entre ectopie et aberrance dans la tachycardie à compléments étendus.

Ken Grauer, maître d’ECG et auteur de nombreux ouvrages sur ce sujet, nous a donné l’autorisation de partager ses «règles 3 SIMPLE» afin de reconnaître VT d’une manière simple et précise.
Règle #1 Y a-t-il une déviation extrême de l'axe pendant la WCT?
La déviation extrême des axes est facile à reconnaître. Le complexe QRS sera entièrement négatif en lead I ou lead AVV. La présence d'une déviation extrême de l'axe pendant un rythme WCT est pratiquement un diagnostic de TV.

Règle #2 Le plomb V6 est-il tout (ou presque) négatif?
Si jamais le QRS en avance V6 est soit tout négatif (ou presque tout négatif), alors le VT est hautement probable.

Règle #3 Le QRS pendant WCT est-il «moche»?
Plus le QRS est "laid", plus le rythme est probable. La TV provient d'un foyer ventriculaire situé en dehors du système de conduction. En conséquence, la FP a plus de chances d’être plus large et beaucoup moins organisée (donc plus "moche") dans son schéma de conduction
Les «règles simples 3» sont un extrait d'arythmies ACN 2013 où vous pouvez trouver l'explication complète et bien plus sur les arythmies.
Visitez la page Amazon de Ken Grauer pour en savoir plus et découvrir tous les livres ECG épatants qu'il a écrits. Ils sont précis et fiables pour une utilisation dans de nombreuses situations d'urgence.
J'inclurai la réponse de Ken dans le script principal de l'article car elle contient des additions et des expalnations très importantes. À la fin de la relecture, vous trouverez le lien pour télécharger le texte intégral de la section concernant le sujet WCT. Vous apprécierez également l'italien parfait de Ken. Je suis étonné….

Je vais ajouter quelques mots à ce que Mario a écrit. RÈGLE #1 - N'oubliez pas qu'une déviation d'axe faible, voire modérée, n'est d'aucune aide. Le complexe QRS doit être TOUT négatif en plomb I ou AVF en plomb. Si c'est le cas, le rythme est presque toujours VT. RÈGLE #2 - Encore une fois, une négativité modérée dans le plomb V6 est courante et ne signifie rien. Mais si le complexe QRS en avance V6 est soit tout négatif, soit ne montre qu'une infime onde r - alors VT est probable. En effet, une telle négativité marquée dans le plomb V6 implique que l'impulsion s'éloigne de l'apex - et cela signifie presque toujours VT. RÈGLE #3 - Les rythmes supraventriculaires avec un bloc de branche préexistant ou une conduction aberrante ressemblent en général à une forme de défaut de conduction (c.-à-d. RBBB, LBBB ou RBBB avec LAHB et / ou LPHB).

Toutefois, si le complexe QRS est amorphe (c’est-à-dire très «laid» et sans forme), il est alors beaucoup plus susceptible de provenir des ventricules. Il arrive parfois que des patients présentent des formes inhabituelles de DCIV - cette règle n’est donc pas précise à 100 - mais c’est un élément de soutien utile dans le diagnostic différentiel. Pour ceux qui souhaitent une description plus complète des règles 3 (et d’autres indications permettant d’évaluer les tachycardies étendues), n'hésitez pas à télécharger ces sections à partir de mon manuel. ACLS-2013-ePub

KEN GRAUER, MD est professeur émérite (Département Santé communautaire / Médecine familiale, Collège de médecine, Université de Floride à Gainesville). La Dre Grauer est un éminent enseignant en médecine de famille depuis plus de 30. Au cours de cette période, il a publié (en tant qu'auteur principal) plus de livres 15 et de nombreux supports d'étude sur l'interprétation de l'ECG, les arythmies cardiaques et l'AATC. Le Dr Grauer a pris sa retraite de la pratique de 2010. Cependant, il reste extrêmement actif dans la rédaction de livres sur l’ECG / arythmie - la réalisation de vidéos sur l’ECG - et participe activement à de nombreux forums d’enseignement en ligne sur l’ECG.

Les commentaires sont fermés.