Cancer du col de l'utérus : la prévention sauve des vies

Comment la connaissance, la prévention et le traitement précoce combattent le cancer du col de l'utérus

Le cancer du col représente un défi de santé important, mais dépistage et vaccination Ces initiatives changent radicalement le paysage, offrant espoir et solutions efficaces. En Italie, on compte environ 2,400 1.3 nouveaux cas chaque année, ce qui représente XNUMX % de tous les cancers diagnostiqués en femmes. Grâce aux stratégies de prévention et aux options thérapeutiques avancées, le taux de survie à cinq ans a atteint 68 %.

Facteurs de risque et prévention

Papillomavirus humain (VPH) est le principal responsable du cancer du col de l'utérus, transmis par contact sexuel. La plupart des infections au VPH disparaissent spontanément, mais certaines peuvent évoluer vers des tumeurs. Outre le VPH, des facteurs tels que le tabagisme, une mauvaise alimentation et l’obésité peuvent augmenter le risque. La prévention joue un rôle crucial, avec la vaccination contre le VPH comme outil principal, ainsi qu'un dépistage régulier par tests Pap et tests VPH pour un diagnostic précoce.

Symptômes et diagnostic

À ses débuts, le cancer du col de l’utérus peut ne présenter aucun symptôme, ce qui rend indispensable un dépistage régulier. diagnostic précoce. Des symptômes tels que des saignements atypiques, des douleurs pelviennes et des écoulements inhabituels doivent inciter à consulter un médecin. Dépistage à travers Tests Pap et Tests VPH permet la détection de lésions précancéreuses ou de cancer à un stade précoce.

Options de traitement

Traitement varie en fonction du stade du cancer et peut inclure la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et les thérapies biologiques. Dans les premiers cas, des procédures mini-invasives peuvent éliminer les lésions précancéreuses tout en préservant la fertilité. Pour plus tumeurs avancées, une hystérectomie ou des traitements combinés peuvent être nécessaires. Un diagnostic précoce grâce à dépistage régulier augmente considérablement les chances de succès du traitement.

L'importance de la prévention

Prévention primaire à travers vaccination et prévention secondaire à travers dépistage sont les armes les plus efficaces contre le cancer du col de l’utérus. La région Lombardie, par exemple, a introduit le test HPV comme principal outil de dépistage, soulignant ainsi l'importance d'une approche proactive en matière de santé des femmes. Commencer le parcours de dépistage à 25 ans avec le test Pap et poursuivre le test HPV à partir de 30 ans améliore considérablement les chances de prévenir le cancer ou de le diagnostiquer à ses débuts, lorsque le traitement est le plus efficace.

La lutte contre le cancer du col de l'utérus est un exemple de la façon dont la connaissance, diagnostic précoceet traitements ciblés vous sauver des vies. La connaissance et la sensibilisation sont essentielles pour réduire l’incidence de cette maladie et améliorer la qualité de vie des femmes touchées.

Sources

Vous pourriez aussi aimer