Quelle est la différence entre un stimulateur cardiaque et un défibrillateur sous-cutané ?

Les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs sous-cutanés sont des dispositifs médicaux qui peuvent être implantés au moyen d'une intervention chirurgicale et sont indiqués pour les patients souffrant de troubles cardiaques

Précisément en raison des similitudes dans leur mode d'implantation et leur fonctionnement, les deux dispositifs sont souvent confondus.

En réalité, ce sont deux appareils différents :

  • le stimulateur cardiaque, beaucoup plus répandu, est un appareil électronique qui surveille le rythme cardiaque et délivre une impulsion électrique s'il détecte une fréquence basse ou très basse. En pratique, il est utilisé pour résoudre les blocages cardiaques qui provoquent une bradycardie pathologique (rythme cardiaque très lent, qui provoque des vertiges ou des évanouissements).
  • Le sous-cutané Défibrillateur, également appelé défibrillateur implantable ou ICD (Implantable Cardioverter Defibrillator), est un dispositif implanté chirurgicalement capable de détecter un rythme cardiaque irrégulier ou dangereux. Si nécessaire, il délivre un choc salvateur qui remet l'activité du cœur à zéro et permet de rétablir un rythme cardiaque normal.

DEA DE QUALITÉ ? VISITEZ LE STAND ZOLL AU SALON EMERGENCY

Stimulateurs cardiaques et défibrillateurs sous-cutanés, à quoi servent-ils

La principale différence entre un stimulateur cardiaque et un défibrillateur sous-cutané réside dans le but pour lequel ils sont implantés :

  • Le stimulateur cardiaque est implanté chez des patients souffrant de bradycardie et qui ont donc un rythme cardiaque trop lent. Le stimulateur cardiaque surveille en permanence son cœur et intervient automatiquement lorsqu'il détecte un rythme cardiaque trop faible, en envoyant des impulsions électriques qui réussissent à le rétablir.
  • Le défibrillateur sous-cutané, quant à lui, fonctionne aussi bien en cas de rythme cardiaque très bas (tout comme le stimulateur cardiaque) qu'en cas de rythme cardiaque très altéré. Dans ces cas, il délivre même un choc, qui redémarre le cœur, rétablissant un rythme normal.

Selon le type de trouble cardiaque diagnostiqué, le médecin recommandera quel appareil est le plus approprié.

CARDIOPROTECTION ET RÉANIMATION CARDIOPULMONAIRE ? VISITEZ LE STAND EMD112 À L'EXPO D'URGENCE MAINTENANT POUR EN SAVOIR PLUS

À qui sont implantés les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs sous-cutanés

Traitant des pathologies différentes, force est de constater que ces deux appareils sont indiqués pour différents types de patients, en fonction de leur fréquence cardiaque :

  • Le stimulateur cardiaque est indiqué chez les patients souffrant de bradycardie, c'est-à-dire d'un rythme cardiaque trop lent. Cette pathologie se caractérise par un rythme cardiaque lent (moins de 60 battements par minute). Le sang oxygéné qui est pompé est ainsi insuffisant pour répondre aux besoins de l'organisme, entraînant des baisses d'énergie, des étourdissements, de la dyspnée et des évanouissements.
  • Le défibrillateur ICD sous-cutané est indiqué chez les patients souffrant d'arythmies malignes et sert à prévenir la mort subite. Les patients candidats à l'implantation sont des personnes qui ont présenté des arythmies ventriculaires ou un arrêt cardiaque ; ils ont un risque élevé d'avoir une arythmie ventriculaire ou un arrêt cardiaque.

Stimulateur cardiaque et défibrillateur sous-cutané : implantation

En ce qui concerne la procédure d'implantation, il n'y a pas de différences majeures entre les deux.

En effet, les deux dispositifs sont implantés sous la peau sous la clavicule gauche par une intervention chirurgicale, qui se déroule sous anesthésie locale et dure généralement de 45 à 90 minutes.

La procédure est réalisée comme une procédure d'hospitalisation.

Le stimulateur cardiaque, un appareil électrique de la taille d'une pièce de 2 euros, est placé dans la région thoracique, sous la clavicule.

Il est relié à un ou deux fils (conducteurs) qui à leur tour communiquent avec le muscle cardiaque.

Les dérivations transmettent les informations du stimulateur cardiaque au cœur et envoient des impulsions électriques si nécessaire.

Le stimulateur cardiaque est programmé via un ordinateur spécial, grâce auquel le spécialiste peut visualiser toutes les informations concernant le cœur du patient et son fonctionnement.

L'implantation d'un défibrillateur sous-cutané suit les mêmes étapes que l'implantation d'un stimulateur cardiaque

La première partie concerne le placement des dérivations, c'est-à-dire les « fils électriques » qui arrivent au cœur. Leur nombre peut varier de un à trois, selon le type de dispositif à implanter.

Les dérivations sont insérées dans une veine (sous-clavière ou céphalique, généralement gauche).

Une fois dans le système veineux, les sondes sont poussées dans les cavités cardiaques (ventricule droit, oreillette droite, sinus coronaire) et sont placées aux points où elles détectent le mieux l'activité cardiaque et sont ainsi capables de stimuler le cœur avec le moins d'énergie possible.

Après vérification de la stabilité des cathéters et de leurs paramètres électriques, les sondes sont attachées au muscle sous-jacent puis connectées au défibrillateur placé en sous-cutané.

Combien de temps dure la charge ?

Les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs sont alimentés par une batterie au lithium non rechargeable.

La batterie se décharge donc au bout d'une certaine durée, selon qu'il s'agit d'un défibrillateur ou d'un stimulateur cardiaque.

Évidemment, le nombre de fois que l'appareil se déclenche est essentiel : les appareils surveillent en permanence l'activité cardiaque et n'interviennent par un choc que si nécessaire.

Plus ils interviennent, plus vite la charge s'épuise.

À titre indicatif, les stimulateurs cardiaques durent entre 7 et 10 ans, tandis que les défibrillateurs durent entre 5 et 7 ans.

Lorsque la batterie doit être remplacée, l'ensemble de l'appareil est changé car la batterie est intégrée à l'intérieur.

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Bloc auriculo-ventriculaire (AV) : les différents types et la prise en charge des patients

Crise cardiaque : qu'est-ce que c'est ?

Procédures du patient : qu'est-ce que la cardioversion électrique externe ?

Augmenter la main-d'œuvre de l'EMS, former des profanes à l'utilisation du DEA

Différence entre la cardioversion spontanée, électrique et pharmacologique

Qu'est-ce qu'un cardioverteur ? Présentation du défibrillateur implantable

Défibrillateurs : quelle est la bonne position pour les électrodes du DEA ?

Maladie cardiaque : qu'est-ce que la cardiomyopathie ?

Inflammations du cœur : myocardite, endocardite infectieuse et péricardite

Premiers Secours En Cas De Surdosage : Appeler Une Ambulance, Que Faire En Attendant Les Secouristes ?

Squicciarini Rescue choisit Emergency Expo: cours de formation BLSD et PBLSD de l'American Heart Association

« D » pour les morts, « C » pour la cardioversion ! – Défibrillation et fibrillation chez les patients pédiatriques

Murmures cardiaques : qu'est-ce que c'est et quand faut-il s'en préoccuper

Le syndrome du cœur brisé est en augmentation : nous connaissons la cardiomyopathie de Takotsubo

Cardiomyopathie dilatée : qu'est-ce que c'est, quelles sont ses causes et comment elle est traitée

La source:

Defibrillatore.net

Vous pourriez aussi aimer