Santé et sécurité

Syndrome respiratoire aigu sévère : symptômes, traitement et prévention du SRAS

Le SRAS, ou syndrome respiratoire aigu sévère, est une pneumonie sévère accompagnée de fièvre, identifiée pour la première fois par le médecin italien Carlo Urbani et propagée principalement en Asie de l'Est (principalement en Chine) entre novembre 2002 et juillet 2003, entraînant 8,098 774 infections et 17 décès en XNUMX pays

Qu'est-ce que le SRAS?

Il s'agit d'une pneumonie sévère atypique causée par le coronavirus SARS-Cov (inconnu à l'époque), un virus capable de survivre environ trois heures en dehors de l'organisme hôte.

Les coronavirus sont généralement la principale cause de maladies respiratoires légères à modérées telles que le rhume, mais qui peuvent s'aggraver en pneumonie et en syndromes respiratoires aigus, parfois mortels.

Symptômes du SRAS

La période d'incubation du SRAS est plutôt courte : entre 2 et 7 jours.

Les premiers symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la grippe :

  • forte fièvre (>38°C)
  • douleurs articulaires et musculaires
  • sécheresse de la gorge
  • maux de tête
  • frissons
  • tousser
  • difficulté à respirer.

Dans certains cas, les symptômes respiratoires surviennent dès le début de la maladie et peuvent s'aggraver, entraînant une hypoxie et une pneumonie.

Après environ 7 jours, la maladie évolue avec une toux sèche qui peut conduire à un manque d'oxygène dans le sang et dans 10 à 20 % des cas peut s'aggraver au point où les thérapies de soutien telles que la respiration assistée, l'oxygénothérapie ou, dans les cas extrêmes cas, une réanimation est nécessaire. Le taux de mortalité est d'environ 9 % (source : Organisation mondiale de la santé).

Transmission, diagnostic et traitement du SRAS

Le SRAS se transmet principalement par contact direct avec des patients infectés, via leurs sécrétions respiratoires (gouttelettes de salive expulsées lors de la toux ou des éternuements) ou leurs fluides corporels.

Le diagnostic repose sur l'observation des symptômes et les résultats d'une série d'examens : radiographie pulmonaire, numération globulaire (thrombocytopénie et leucopénie ont été retrouvées chez de nombreux patients), culture de Gram et recherche de virus respiratoires.

Le SRAS se traite comme toute pneumonie atypique sévère, c'est-à-dire principalement avec des antibiotiques pour les agents bactériens et antiviraux.

Des stéroïdes oraux ou intraveineux peuvent également être administrés en association avec des antimicrobiens.

Mesures préventives contre le SRAS

Comme le SRAS fait encore l'objet de recherches et qu'il n'existe donc ni vaccin ni traitement spécifique, la prévention reste encore la seule arme efficace pour empêcher la propagation de la maladie.

Avant toute chose, il est important de prendre quelques mesures d'hygiène simples :

  • se laver les mains souvent
  • couvrez-vous le nez et la bouche lorsque vous toussez ou éternuez;
  • évitez de partager les serviettes, les verres et les couverts.

Comme toutes les maladies infectieuses, le SRAS se transmet plus facilement dans les endroits surpeuplés et mal ventilés, où la concentration d'agents pathogènes peut être sensiblement élevée. Le port d'un masque facial peut être un bon moyen de se protéger et de protéger les autres contre la propagation du SRAS et d'autres maladies respiratoires.

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Infections à staphylocoques sensibles à la vancomycine : symptômes et traitement

Vaccin contre le pneumocoque : qu'est-ce que c'est et comment ça marche

Sinusite : comment reconnaître ce mal de tête venant du nez

Sinusite : comment la reconnaître et la traiter

Vaccin contre la grippe pour les enfants ? Pédiatres : "Faites-le maintenant, l'épidémie a déjà commencé"

Sinusite aiguë et chronique : symptômes et remèdes

La source:

Pages médicales

Postes Récents

Tumeurs du larynx : symptômes, diagnostic et traitement

Le larynx est l'organe responsable de la phonation, c'est-à-dire de l'émission des sons. Il est…

Il y a 4 heures

Guide de premiers soins pour le retrait des tiques

La plupart des piqûres de tiques sont inoffensives et ne nécessitent aucun traitement médical. Mais il y a des cas...

Il y a 4 heures

Glissements de terrain et inondations, le syndicat des pompiers j'accuse : six mille morts depuis 1950, les gouvernements coupables

Le syndicat USB des sapeurs-pompiers : 'Pas de prévention sur le terrain. Que des promesses sur les talk-shows"

Il y a 5 heures

Groupe Focaccia : première ambulance d'une flotte livrée à Sanitaservice

Focaccia livre une première nouvelle ambulance à Sanitaservice Srl : les véhicules seront équipés…

Il y a 9 heures

Valvulopathies cardiaques : un aperçu

Les maladies impliquant les valves cardiaques donnent lieu à un large éventail de maladies, certaines méritant…

Il y a 10 heures

Classification de l'hypertension en fonction des lésions organiques

Compte tenu de la variabilité de la pression artérielle, la classification de l'hypertension en fonction du sang…

Il y a 10 heures